ACTIONS2018-08-15T20:59:31+01:00
21octobre 2019

Des enseignants du primaire formés à l’éducation à la non –violence – Bohicon, BÉNIN

21/10/2019 : Une trentaine d’enseignants, conseillers pédagogiques et chefs de région pédagogique des écoles pilotes du programme Education à la paix et à la non violence (EPNV) de WANEP-Bénin, ont été formés ce samedi à Bohicon, sur les techniques d’animation de sessions d’éducation à la paix et à la non violence au primaire. Venus des écoles des départements de l’Ouémé et du Plateau, ces enseignants ont été outillés pour prévenir la violence de façon générale chez leurs apprenants, à travers la mise en œuvre d’une éducation à la paix, lors des tenues de classe. Pour ce faire, des outils pédagogiques appropriés élaborés par le programme EPNV de WANEP – Bénin ont été mis à la disposition des enseignants. Les objectifs visés, selon la chargée de programme Education à la paix et à la non violence de WANEP – Bénin, Mme Bienvenue Kasséhin, sont de faciliter l’appropriation des fiches par les enseignants en situation de classe, de contribuer à une meilleure compréhension de l’éducation à la culture de la paix par les enseignants eux-mêmes avant qu’ils ne puissent pouvoir être en mesure de le faire au niveau des apprenants, et aussi de contribuer à améliorer les techniques d’enseignement des valeurs fondamentales qui instaurent la paix et la non-violence. Lire l’article publié sur le site ABP

18octobre 2019

Médiateur scolaire : déconstruire la violence du quotidien – Les Lilas, FRANCE

18/10/2019 : Début octobre, un adolescent de 15 ans a été poignardé à mort aux Lilas en Seine-Saint-Denis, en marge d’un cours de sport. Pour tenter d’éviter ces drames, des médiateurs travaillent au quotidien à déconstruire la violence dans des collèges du réseau d’éducation prioritaire. Il y a tout juste deux semaines, Kewi, un adolescent de 15 ans a été tué lors d’une rixe aux Lilas, en Seine-Saint-Denis, en marge d’un cours de sport. Un drame qui survient un an après la mort d’un autre jeune garçon, Aboubakar, 13 ans, lui aussi tué aux Lilas dans une rixe entre bandes. Pour tenter d’éviter ces drames, 72 médiateurs sont déployés dans les collèges du réseau d’éducation prioritaire et les écoles élémentaires qui y sont rattachées. Leur mission : développer les comportements citoyens et prévenir les violences. Lire l’article publié sur le site france culture

16octobre 2019

L’accord de partenariat entre le Forum économique mondial (FEM) et l’ONU est une menace dangereuse – MONDE

16/10/2019 : La communauté de l’Arche nous fait passer cette dénonciation et pétition (signer tout en bas où indiqué “firmar”) internationale à l’ONU, qui est en lien avec les enjeux de Jai jagat vis à vis de l’ONU qui se fait grignoter, comme les Etats, par les intérêts privés. La pétition

16octobre 2019

Deux journées de formation à la désobéissance civile non-violente – Évreux, FRANCE

16/10/2019 : Deux jours pour former les militants verts, jaunes, rouge… d’aujourd’hui et de demain : c’est l’objet d’une série d’ateliers, qui se tiendront les 24 et 25 octobre 2019 à Évreux. Alors que le mouvement des gilets jaunes soufflera dans un mois sa première bougie, et que vient de s’achever à Paris et dans plusieurs grandes villes du monde une semaine de mobilisations non-violentes à l’appel de l’organisation écologiste Extinction Rebellion, le documentariste Pascal Beaudru a pris l’initiative de proposer des ateliers de formation à Évreux, à destination des militants non-violents : « Il s’agit de donner les moyens aux gens d’accéder à des outils pour lutter sans agressivité, mais lutter concrètement », souligne-t-il. Lire l’article publié sur le site La Dépêche

14octobre 2019

La HAAC outille des journalistes sur la non-violence – TOGO

14/10/2019: La Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC), le Programme des nations unies pour le développement (PNUD) et le fonds des nations unies pour l’enfance (UNICEF) organisent conjointement du 14 au 17 octobre un séminaire de formation à l’endroit des journalistes togolais à Notsé. Placé sous le thème « médias : prévention des conflits et violences et protection des droits de l’homme et des enfants », ce séminaire de formation  va permettre aux journalistes de mieux sensibiliser les populations sur la non-violence, la protection des droits de l’homme et celui des enfants. Lire l’article publié sur le site Elite d’Afrique

14octobre 2019

Journée internationale de la non-violence : Saint-Denis honore Gandhi – La Réunion, FRANCE

14/10/2019 : A l’occasion de la journée internationale de la non-violence, la ville de Saint-Denis a honoré Gandhi, également surnommé “Mahatma” (Grande âme en français). Quelques membres de sa descendance étaient présents. Lire l’article publié sur le site Linfo

12octobre 2019

La deuxième Marche Mondiale pour la paix et la nonviolence arrive en Afrique – Tanger, MAROC

12/10/2019: Suite à la rencontre de plusieurs membres de l’équipe de base de la Marche à Tarifa, certains de Séville et d’autres du port de Santamaría, l’ensemble s’est rendu à Tanger au Maroc, point d’entrée de la Marche Mondiale en Afrique. Lire l’article publié sur le site Pressenza

10octobre 2019

10 octobre : Journée Mondiale contre la peine de mort

Le 10 octobre 2003 était organisée la première Journée mondiale contre la peine de mort, à l’initiative d’une série d’organisations fédérées sous la coupole “Coalition mondiale contre la peine de mort”, elle regroupe des ONG, des associations de juristes, des syndicats, des collectivités locales et toutes sortes d’organisations attachés à la lutte contre la peine de mort et désirant unir leurs efforts de lobbying et d’action sur le plan international.

Dans plus de 45 pays seront organisés des expositions, débats et autres activités. Entre 60 et 70 pays, principalement des régimes autoritaires, continuent d’exécuter régulièrement des condamnés à mort, a rappelé Michel Taube, de l’association Ensemble contre la peine de mort.

Lutter dans le monde entier. La Chine est de loin le plus important, avec entre 1000 et 3000 exécutions annuelles, suivie par l’Arabie Saoudite et l’Iran. Les Etats-Unis et le Japon sont les deux seuls pays démocratiques à continuer d’appliquer cette sanction. A l’opposé, l’Europe et l’Amérique latine ont presque intégralement banni la peine de mort. M. Taube a exprimé son soutien à l’approche diplomatique de l’Union Européenne pour promouvoir la suppression de la peine de mort au niveau mondial, s’opposant à une politique de sanctions, par exemple commerciales.

Parmi les associations luttant en faveur de l’abolition de la peine de mort, nous avons noté: ACAT / Amnesty International / Ensemble contre la peine de mort

10octobre 2019

La communication non-violente au centre d’un atelier de formation – Djougou, BÉNIN

10/10/2019 : Un atelier de formation des acteurs politico-administratifs s’est ouvert mercredi à Djougou sur la communication non-violente en présence de plusieurs cadres territoriaux du Bénin et du Togo. Lire l’article publié sur le site Agence Bénin Presse

6octobre 2019

Désobéissance civile : On a participé à une formation à l’action non-violente avec Extinction Rébellion – Paris, FRANCE

06/10/2019 : « A partir du 7 octobre, Rebelles sans frontières rejoignez-nous », depuis plusieurs semaines, des affiches signées Extinction Rebellion​ (appelée aussi XR) ont fait leur apparition un peu partout en France. Ce mouvement né en Angleterre et désormais présent dans plus de 50 pays, déclare : « Face à la 6e extinction de masse, chaque citoyen·ne est appelé·e à agir et se mobiliser dans des actions de désobéissance civile non-violente ». Lire l’article, voir la vidéo publiés sur le site 20 minutes

5octobre 2019

Le collectif Action non-violente COP 21 proteste contre l’affichage publicitaire – Avignon, FRANCE

05/10/2019 : Ce samedi 5 octobre, des membres du collectif Action non-violente COP 21 mènent une action contre les affichages publicitaires dans le centre-ville d’Avignon. Une dizaine de militants peint des slogans “anti-pub” sur les panneaux du centre-ville. Lire l’article publié sur le site france bleu

4octobre 2019

L’UAO commémore la journée nationale de la non-violence en milieu universitaire – Bouaké, COTE D’IVOIRE

04/10/2019 : L’Université Alassane Ouattara (UAO) de Bouaké a commémoré jeudi la 3e édition de la journée nationale de la non-violence en milieu universitaire à travers des activités de sensibilisation à l’intention des étudiants. Instituée chaque 02 octobre par le gouvernement pour lutter contre les nombreuses crises qui ternissent la crédibilité des institutions d’enseignement supérieur et hypothèquent lourdement l’avenir de la jeunesse ivoirienne, cette journée vise à promouvoir la paix en milieu universitaire et à emmener les étudiants à s’engager dans le processus de pacification de l’espace universitaire. Lire l’article publié sur le site news abidjan

3octobre 2019

Isère : les enfants chantent contre la violence – La Villeneuve, FRANCE

03/09/2019 : Des chants contre la violence au quotidien. A l’occasion de la journée internationale de la non-violence, des collégiens de la Villeneuve ont formé une chorale pour chanter la paix et la tolérance. 7 ans après le drame qui a coûté la vie à Kévin et Sofiane dans un quartier voisin, leur chant avait une résonance toute particulière. Une chorale d’un jour pour dire non à la banalisation de la violence au quotidien. Lire l’article, voir la vidéo publiés sur le site france info

3octobre 2019

L’ONU célèbre la Journée de la non-violence et le 150e anniversaire de la naissance de Gandhi – New York, ÉTATS-UNIS

03/10/2019 : Les Nations Unies ont célébré mercredi la Journée internationale de la non-violence, qui coïncide cette année avec le 150e anniversaire de la naissance de l’icône de la paix mondiale qui a mené l’Inde à l’indépendance, le Mahatma Gandhi. “Son puissant message de non-violence continue de résonner à travers le monde, notamment à travers l’action que mène l’Organisation des Nations Unies en faveur de la compréhension mutuelle, de l’égalité, du développement durable, de l’autonomisation des jeunes et du règlement pacifique des différends”, a déclaré le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, dans un message. Lire l’article publié sur le site News

3octobre 2019

La deuxième Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence commence au kilomètre zéro de Madrid – ESPAGNE

03/10/2019 : Ce 2 octobre 2019, la deuxième Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence a été lancée au Km. 0 de Madrid, elle va parcourir la planète jusqu’au 8 mars 2020, date à laquelle elle prendra fin au même endroit. Après les mots de lancement de Rafael de la Rubia à l’emblématique Puerta del Sol de Madrid, l’endroit où le Mouvement 15M a commencé, les participants se sont rendus aux Bellas Artes, où le parcours de la Marche a été expliqué, ses thèmes centraux, antécédents, etc. Lire l’article et voir la vidéo publiés sur le site Pressenza

2octobre 2019

Première du documentaire ‘Le début de la fin des armes nucléaires’ – Kyoto, JAPON

02/10/2019 : Le 29 septembre, lors du colloque public : « Avancer vers l’idéal d’un monde sans armes nucléaires et sans guerres » organisé par Pugwash Japon, Religions pour la paix Japon, le Centre de recherche de l’Université de Nagasaki pour l’abolition des armes nucléaires et l’Institut international de recherche pour la paix de l’Université Meijigakuin, a eu lieu à Kyoto, Japon la première en version japonaise du documentaire ‘Le début de la fin des armes nucléaires’. Il s’agissait d’un magnifique bâtiment de 450 ans au milieu d’un temple bouddhiste de 1340 ans où de jeunes prêtres lisaient et étudiaient devant la statue des Bouddhas (« Monju Bosatsu » et « Fugen Bosatsu ») qui représentent respectivement « sagesse profonde » et « action juste » ; un endroit idéal pour discuter de la question nucléaire au 21e siècle ! Lire l’article publié sur le site Pressenza

2octobre 2019

2 octobre : Journée Internationale de la non violence

02/10/2019 : En juin 2007, l’assemblée générale de l’ONU a décidé de célébrer la Journée Internationale de la non-violence le 2 octobre de chaque année, jour anniversaire de la naissance du Mahatma Gandhi. Elle souhaitait par ailleurs rendre hommage à l’action de son ancien secrétaire général Kurt Waldheim, décédé le 14 juin de la même année. La culture de la non-violence et de la paix. Dans sa réflexion, l’assemblée générale de l’ONU a proposé huit grands axes de travail qui sont:
le renforcement d’une culture de la paix par l’éducation
la promotion et le développement économique et social durable
la promotion et le respect de tous les droits de l’homme
l’égalité entre les femmes et les hommes
la participation démocratique
le développement de la compréhension, la tolérance et la solidarité
le soutien de la communication participative et de la libre circulation de l’information et des connaissances
la promotion de la paix et de la sécurité internationales
Un site à visiter

2octobre 2019

Une marche et une statue pour la non violence – Saint-André, FRANCE

02/09/2019 : La ville de Saint-André célèbre aujourd’hui une double commémoration : celle du 150ème anniversaire de la naissance du Mahatma Gandhi et de la journée internationale de la non violence. Parti du lycée Gandhi, des enfants des mercredi jeunesse, des écoles, des collèges et des lycées ainsi que des enseignants ont participé à une marche jusqu’au rond-point de la route départementale situé face au lycée où une statue de Gandhi a été inaugurée. Lire l’article publié sur le site clicanoo

2octobre 2019

Journée de la non-violence en Côte-d’Or : “globalement, la violence recule dans le monde” – FRANCE

02/10/2019 : A l’occasion de la journée internationale de la non-violence, on donne la parole à Etienne Godinot, le fondateur du Mouvement pour une alternative non-violente (MAN). Il est par ailleurs le vice-président de l’institut de recherche sur la résolution non-violente des conflits. Lire l’article publié sur le site france bleu

1octobre 2019

Une marche mondiale pour la non-violence – New Dehli-Genève

01/10/2019 : Mercredi 2 octobre, une marche mondiale pour la justice et la paix débute à New Dehli en Inde. Organisée à l’occasion du 150 ème anniversaire de la naissance de Ghandi, elle va rejoindre l’ONU à Genève un an plus tard, le 26 septembre 2020. «Jaï Jagat 2020» signifie «la victoire pour tous».  Elle vise à promouvoir la non-violence pour survivre face à la crise climatique et aux inégalités croissantes. Le mouvement Jaï Jagat a été fondé dans les années 90 par Rajogopal PV et regroupe des millions de paysans indiens qui se battent de façon non violente pour avoir accès aux terres et pour les cultiver de manière respectueuse. François Lefort, est député vert au Grand Conseil et professeur à l’HEPIA, la Haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture. Le mouvement veut alerter sur le problème de l’accaparement des terres dans le monde. Lire l’article et écouter l’interview publié sur le site Radio Lac

 

1octobre 2019

Un film-débat sur l’éducation non violente – Saint-Barthélemy-d’Anjou, FRANCE

01/10/2019 : Le Théâtre de l’hôtel de ville projettera, mardi soir, le film Même qu’on naît imbattables, en présence d’Elsa Moley, coréalisatrice avec Marion Cuerq. Franco-finlandaise, journaliste et réalisatrice de télévision, Elsa Moley produit des films engagés. Avec Marion Cuerq, passionnée par la Suède où elle a décidé de vivre à sa majorité, elles ont voulu montrer les effets de la loi passée en 1979 interdisant les châtiments corporels dans ce pays. En comparaison, la France, un des cinq derniers pays européens à légiférer dans ce sens, a adopté une loi contre les violences éducatives ordinaires en novembre 2018. Dans une interview à Ouest-France, en mars 2018, Elsa Moley expliquait : « J’ai été élevée à la nordique, où le mot ‘caprice’ n’existe plus. Au départ, les réactions là-bas ont été les mêmes qu’en France : ‘Une fessée ne fait pas de mal’, ‘On élève nos enfants comme on veut’, etc. ». Quarante ans plus tard, en allant à la rencontre de la première génération imbattable, elle témoigne que, loin du laxisme redouté, l’autre voie, qui passe par l’écoute de l’enfant, de ses besoins et de ses émotions, conduit à faire de lui un être responsable et respectueux des autres. Article publié sur le site Ouest-France

30septembre 2019

« La nonviolence est mon choix » – Quito, EQUATEUR

30/09/2019: Le collectif Espacio Noviolento inaugure cette année, comme chaque année, le 2 octobre pour la Paix et la Nonviolence, à 10 heures, sur l’esplanade du Parc de la Caroline, à Quito, Equateur, en configurant le symbole de la nonviolence avec les participants et sous le slogan « La nonviolence est mon choix ». Lire l’article publié sur le site Pressenza

30septembre 2019

Justice restaurative : Les pratiques en marche vers le conflit – Lupinu, CORSE, FRANCE

30/09/2019Benjamin Bouguier sera l’invité d’UMANI et dispensera une conférence intitulée « Justice restaurative : Les pratiques en marche vers le conflit ». Passionné de relations humaine, Benjamin Bouguier se consacre depuis 15 ans à trouver des outils pour harmoniser les interactions sociales. Conscient que tout commence par soi, son exploration personnelle passe par la sophrologie qu’il exerce en tant que thérapeute. Ces expériences d’animateur social, de formateur et d’entrepreneur lui ont permis d’acquérir une vision holistique et une boîte à outils variée.
Luni 30 di settembre 2019 à 19h à la salle polyvalente de Lupinu

Qu’est ce que la justice restaurative?
Sans doute aussi vieille que le monde, la justice restaurative envisage un espace de dialogue entre délinquant et victime. Elle permet les échanges sur les ressentis, les émotions, les blessures, les préjudices… Elle envisage de responsabiliser l’auteur d’une infraction. la restauration de la victime dans ce qu’elle a à exprimer. Elle vise à : réparer la victime,  réinsérer l’auteur et éviter la récidive, pour rétablir la paix et le lien social.
La justice restaurative est pratiquée avec succès depuis plus de trente ans dans plusieurs pays du monde : Canada, Norvège, Grande Bretagne, Australie, Nouvelle Zelande, Japon, Belgique… En 2016, la première rencontre détenus / victimes a eu lieu en France.
Pour que ce processus fonctionne, il faut que l’auteur de l’infraction ait reconnu les faits qui lui sont reprochés.
L’intervention de Benjamin Bouguier s’inscrit dans cette culture restauratrice et cette quête de paix et de lien social pour pouvoir faire le deuil, se reconstruire et vivre ensemble. Ce procédé par lequel les mots atténuent les maux, est un outil précieux au service du lien social…  “Précisons que la justice restaurative n’est pas là pour remplacer la justice pénale, mais elle apporte une réparation morale. Elle replace l’humain au centre de nos préoccupations.

29septembre 2019

Tara Gandhi : “La Réunion est la société du futur” – LA REUNION

29/09/2019 : Tara Gandhi, petite-fille du Mahatma, est actuellement en visite à La Réunion à l’occasion de la célébration des journées internationales de la non-violence.  Âgée de 86 ans, elle a voué sa vie à perpétuer la mémoire de son grand-père dont on célèbre le 150ème anniversaire le 02 octobre prochain. Invitée par l’Association réunionnaise des relations et créations culturelles ( ARRCC), elle a fait le voyage depuis New Delhi pour participer aux diverses commémorations dans l’île. Notamment hier soir lors de la nuit de la médiation qui s’est déroulée à la médiathèque François Mitterrand de Saint-Denis, événement durant lequel sa fille Sukhanya et elle ont parlé de Gandhi mais aussi et surtout de sa grand-mère, Kasturba. Celle sans qui, selon Tara, “Gandhi ne serait jamais devenu le Mahatma”. Lire l’article publié sur le Reunion.1 et voir l’interview de Tara GANDHI

28septembre 2019

L’art de la non-violence – Schlamau, Berlin, ALLEMAGNE

28/09/2019 : A l’occasion de la Journée Internationale de la Non-Violence le 2 octobre 2019, 11 artistes internationaux ont été invités à un symposium aux Parcs d’Etude et de Réflexion de Schlamau, près de Berlin. Dans ce magnifique lieu de rencontre de Hohen Fläming, les artistes vont élaborer sculptures, photographies, dessins, performance et land art autour du thème de la non-violence, entre le 1er et le 4 octobre 2019.
Présentations des œuvres le 5 octobre 2019 lors d’un vernissage.
Parc ouvert de 12 à 18 heures à tous les curieux !
Commissaire Julja Schneider / 0176 21 22 81 51
Parc d’Etudes et de Réflexion de Schlamau / Schlamau 43 / 14827 Wiesenburg. Lire l’article avec photos des oeuvres publié sur le site Pressenza