Documents

  1.  | 
  2. Application de la non-violence
  3.  | Documents

Documents

  1.  | 
  2. Application de la non-violence
  3.  | Documents

Documents

Éthique et connaissance
Centre Mondial d’Etudes Humaniste

Symposium international. CMEH, Argentine, 2008
“Au Sud du monde, sur le site de Punta de Vacas, tout près du sommet de l’Occident et ce, 3 jours durant, plus de 500 personnes du monde entier:  universitaires,  hommes politiques,  scientifiques, chercheurs, éducateurs, étudiants et experts des disciplines les plus diverses, nous nous sommes réunis pour échanger sur la situation actuelle du monde et sur les apports nécessaires À effectuer depuis le domaine de la connaissance en vue d’améliorer la vie sur notre planète.” PDF : Symposium international 2008

Héroïsme, terrorisme et violence sociale
Akop Nazaretyan
Centro Mundial de Estudios Humanistas, Moscou. Notes en psychologie politique I, 7 septembre 2018
La différence comportementale et psychologique entre les terroristes des années 1990 à 2010 et ceux des années 1950 à 1980 reflète une tendance mondiale vers une pensée politique de plus en plus primitive. La structure et la logique des motivations religieuses et la foi littérale dans les récompenses de la vie après la mort rendent les activités des terroristes plus cruelles et destructrices que celles des « romantiques révolutionnaires » séculiers. Les conclusions de l’auteur se fondent non seulement sur des sources littéraires, mais aussi sur de nombreuses années d’observations personnelles et d’expérience pratique auprès de politiciens de différentes parties du spectre politique… PDF : Héroïsme, terrorisme et violence sociale

Journée internationale de la Non-violence: 2 octobre
Message de la Communauté pour le développement humain, le 28 septembre 2018
« Aucun être humain ne naît violent, la violence n’est pas un destin, c’est une intention. L’intention opposée est possible. La méthodologie de la non-violence est le seul moyen valable pour arrêter la violence dans le monde ». En 2007, l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU) a instauré la journée du 2 octobre, jour de la naissance de Gandhi, comme « Journée internationale de la Non-violence ». Donc, cette année, nous célébrons son onzième anniversaire. PDF : Message

 

La non-violence est-elle naturelle chez l’être humain ?
Profesor Piero P. Giorgi, Philippe Moal

Lettre ouverte au professeur Piero P. Giorgi, juin 2018
Cher professeur et collègue, en tant que chercheur, je pense que vous êtes ouvert à toutes les hypothèses et que donc vous accepterez que j’apporte un point de vue sur les thèses que vous avez présenté le 11 mai dernier au Forum humaniste européen. Mon intention n’est pas de créer une polémique mais de contribuer au débat et aux investigations sur ce sujet si préoccupant qu’est la violence et la non-violence, les deux étant à mon sens les deux faces d’une même pièce. PDF : La non-violence est-elle naturelle

La Non-violence : Fondement de l’évolution humaine
Claudie Baudoin

23 novembre 2015, Paris.
Parler et prétendre agir avec la méthodologie de la non-violence active, en ces temps convulsifs, violents et désespérants, pourraient sembler utopique. C’est pourtant particulièrement pertinent face à la nécessité qui se manifeste partout dans le monde de façon de plus en plus évidente. « C’est la crise », entend-on de tous côtés. Je commencerai par citer un éminent humaniste, le Docteur Salvatore Puledda, qui disait déjà en 1997, lors d’une conférence intitulée « L’être humain au seuil du nouveau millénaire ». PDF : La Non-violence : Fondement de l’évolution humaine

Lettre pour un monde sans violence
Monde sans guerres et sans violence

Xème Sommet des Prix Nobel de la Paix. Berlin, novembre 2009.
Nous, Prix Nobel de la Paix et Organisations Nobel pour la Paix,
Réaffirmant notre engagement avec la Déclaration universelle des droits de l’homme,
Préoccupés par la nécessité de mettre fin à la propagation de la violence à tous les niveaux de la société et, surtout, aux menaces qui pèsent au niveau global et mettent en péril l’existence même de l’humanité,
Réaffirmant que la liberté de pensée et d’expression est à la racine de la démocratie et de la créativité… PDF : Lettre pour un monde sans violence


Manifeste de la 2ème marche mondiale pour la paix et la non-violence

MSG, 2019
Dix ans après le Première Marche mondiale pour la paix et la non-violence, les raisons qui la motivaient, loin d’être amoindries, ont été renforcées. Nous vivons dans un monde où l’unilatéralisme autoritaire se développe. Le rôle fondamental des Nations Unies dans la résolution des conflits internationaux perd de la vigueur. Un monde qui souffre dans des dizaines de guerres, la plupart du temps passées sous silence par la désinformation. Les crises écologiques que le Club de Rome avait déjà annoncées il y a un demi-siècle sont en augmentation. Avec des millions de migrants, de réfugiés et de et de déplacés environnementaux, contraints de défier des frontières pleines d’injustice et de mort. Un monde où l’on tente de justifier des guerres et des massacres en raison de conflits liés aux ressources naturelles de plus en plus rares… PDF : Manifeste

Pacifisme et non-violence
Entretien avec la Communauté pour le développement humain, 1983
Pourquoi insiste-t-on sur le fait que le travail social le plus important est celui qui s’oriente vers l’obtention de la paix ? En raison de l’alternative fondamentale sans moyen terme : paix croissante ou destruction croissante. Cependant, l’équilibre belliqueux a permis que se maintienne une longue période de calme de 1945 à nos jours. Si tant est qu’on puisse appeler «calme» le fait que 3 millions d’êtres humains soient morts (selon des informations fournies par les Nations Unies) au cours des 15 dernières années ; qu’arriverait-il dans le cas où se produirait un déséquilibre ? PDF : Pacifisme-et-non-violence

Réconciliation internationale
Philippe Moal

Aout 2017. Ils quittent leur terre et leur vie chargée de souvenirs et d’affections. Souvent contraints ou forcés, la peur au ventre, le cœur déchiré, ils fuient une guerre, une invasion, une famine, une sécheresse. Ils quittent les leurs et abandonnent tout sans savoir si un jour ils reviendront, animés par un espoir fou et la rage de survivre. Mais pour ces désespérés, après l’horreur vient le cauchemar. Ils sont maintenant de nulle part. Ils sont de trop et dérangent l’ancienne Europe conquérante qui vieillie mal et admet difficilement qu’elle n’est pas étrangère à la tragédie. Après les stigmates de la colonisation, l’Afrique est maintenant un champ d’expériences et de commerce d’armes aux profits juteux. PDF : Réconciliation internationale

 

Participez
à l'Observatoire de la non-violence

Organisation, Site web, Diffusion, Économie

Archives