Le rejet viscéral de la violence

Le rejet viscéral de la violence

Le rejet viscéral de la violence

par Philippe Moal.

Nous vous transmettons l’étude « Quelques pistes pour la non-violence » réalisée par Philippe Moal, sous forme de 12 chapitres.
Voici le neuvième chapitre : Le rejet viscéral de la violence
La violence que je provoque me produit des sensations dont j’ai des registres. Sans la reconnaissance de ces registres, aucune action pour stopper la violence n’est possible, car si je n’en ai pas conscience, elle n’existe pas. Dis autrement sous forme de lapalissade : « Je ne suis pas conscient de ce dont je ne me rends pas compte ». Elle ne fait pas partie de ma réalité. L’acte de se rendre compte est incontournable pour rejeter la violence, cependant, il y a plusieurs niveaux de profondeur dans ce rejet…

Lire l’article publié sur le site Pressenza
Crédit image: Bermano | http://bermano.e-monsite.com/album/categorie-par-defaut/vomir.html

 

Archives