14 septembre 2019

Lancement d’une éducation à la Nonviolence dans les écoles – Moreno, ARGENTINE

2019-09-15T16:33:00+02:0014 septembre 2019|Actions|

14/09/2019 : La municipalité de Moreno a informé qu’elle lancera le projet pilote d’éducation à la Nonviolence avec le projet de sensibilisation de tous les enfants. Il s’agit d’un événement sans précédent pour l’éducation publique, résultat de l’action de la municipalité de Moreno par l’intermédiaire du Sous-secrétariat à la Nonviolence et au Développement humain, en collaboration avec le Sous-secrétariat de l’Éducation, et l’inspection générale des écoles de la Province de Buenos Aires, chef régional et district du secteur éducatif. Lire l’article publié sur le site Pressenza

4 septembre 2019

Une rencontre pour faire la paix – Saint-Denis, FRANCE

2019-09-10T19:53:28+02:004 septembre 2019|Actions|

04/09/2019 : Trois « grands » – Mathieu Richard de Joliot-Curie, Moussa Diakite et Ibrahima Mane de Romain-Rolland – étaient à l’initiative d’une réunion informelle entre les jeunes des deux cités, mardi 27 août à la Maison de la jeunesse du centre-ville. “Les ados de Joliot-Curie et Romain-Rolland ont décidé de faire la paix. Ils ne veulent plus être « en embrouille », « en guerre » comme ils le disent. « Je ne vous demande pas de vous prendre dans les bras, mais quand vous vous croisez, ne vous bagarrez pas », leur demande Mathieu Richard“. Lire l’article publié sur le site JSD

26 août 2019

En faisant de l’eau une source de profits, on vole la vie – MONDE

2019-08-26T14:27:58+02:0026 août 2019|Actions|

26/08/2019 : Riccardo Petrella est un militant infatigable de la lutte pour que l’eau soit accessible à tous, dans de bonnes conditions physiques et financières. En 1997, il a fondé le Comité international pour un contrat mondial de l’eau, dont il est le secrétaire général et il a publié l’année suivante, Le Manifeste de l’eau,dans lequel il pose comme principe que l’eau est un bien commun, qu’elle relève de la citoyenneté, de l’écocitoyenneté, que « toute politique de l’eau implique un haut degré de démocratie au niveau local, national, continental, mondial » et que le « droit à l’eau » est un droit inaliénable individuel et collectif.[1] Poursuivant son combat avec d’autres, il s’oppose aux lobbies des grandes multinationales (surtout françaises : Suez, Veolia) qui veulent faire de l’eau une marchandise gérée par le privé. Il a organisé dans les années 2000 plusieurs  rencontres internationales de grande ampleur qui ont contribué à la prise de conscience de la nécessité de reconnaître le droit à l’eau comme un droit inaliénable. Le 28 juillet 2010, l’assemblée générale des Nation Unies proclamait « la reconnaissance formelle du droit universel à l’eau potable et à l’assainissement ». Hélas, ce 19 mars 2019, le Département des affaires sociales et économique de l’ONU reconnaissait : « L’accès à l’eau potable : plus de 2 milliards de personnes toujours privées de ce droit fondamental ». Lire l’article publié sur le site Pour

25 août 2019

Eloge de la non-violence – Bordeaux, FRANCE

2019-08-26T12:33:24+02:0025 août 2019|Actions|

25/08/2019 : Des militants écologistes du Group Extinction Rebellion ont mené, hier, une action qui a été fort efficace en termes de communication. Comme le pont ne peut s’élever que s’il n’y a plus personne dessus – c’est une évidence ! -, ils ont eu l’idée de s’enchaîner au parapet. Du coup, impossible d’effectuer la manoeuvre. Le bateau a dû attendre en aval que les forces de l’ordre aient cisaillé les chaînes qui retenaient les militants – ce qui a pris un certain temps ! – et que la marée qui permette de reprendre son avancée. Lire l’article publié sur Médiapart