ACTIONS2018-08-15T20:59:31+02:00
31juillet 2020

Signature du Traité d’interdiction des armes nucléaires de l’ONU – SOUDAN

31/07/2020 : Le soutien au Traité sur l’interdiction des armes nucléaires ne cesse de croître, le Soudan devenant le 82e pays à signer cet accord historique le 22 juillet. Sa signature fait suite aux ratifications effectuées au début du mois par les Fidji et le Botswana. Seules 10 ratifications supplémentaires sont nécessaires pour atteindre le seuil des 50 ratifications permettant l’entrée en vigueur du Traité. Le représentant permanent du Soudan aux Nations unies, l’ambassadeur Omer Mohamed Ahmed Siddig, a signé le traité au nom de son pays suite à la décision des responsables des Nations unies de commencer à assouplir les restrictions liées au COVID-19 au siège des Nations unies à New York. Le Soudan va maintenant entamer son processus interne de ratification du traité et devenir un État partie. Lire l’article publié sur le site Pressenza

20juillet 2020

La peine de mort abrogée pour le « crime » d’homosexualité – SOUDAN

20/07/2020 : À petits pas, le chemin de la réforme au Soudan se poursuit. Après l’interdiction des mutilations génitales féminines et l’abolition des règles sur l’apostasie, le 16 juillet, l’article 148 du code pénal a été modifié, et ne prévoit plus la peine de mort pour le « crime » d’homosexualité. La peine accessoire de 100 coups de fouet a également été abolie. Cependant, les relations consenties entre adultes du même sexe restent criminalisées : jusqu’à cinq ans de prison en l’absence de récidive, jusqu’à sept ans en cas de récidive et la prison à vie en cas de troisième récidive. Lire l’article publié sur le site Pressenza

17juillet 2020

Action-Non-Violente-COP21 – Poitiers, FRANCE

17/07/2020 : Le collectif poitevin co-organise cet été son premier camp sur le climat dans un petit village de Touraine, qui servira à préparer ses prochains axes de campagne. Le 10 juillet, et à plusieurs reprises auparavant en 2020, dans les rues de Poitiers, des citoyens munis de gilets jaunes et de blanc de Meudon protestent contre les panneaux publicitaires de la Ville. Il s’agit du collectif Action-Non-Violente-COP21 (ANV) Poitiers, lancé en 2018, après la création d’une entité nationale, suite à la Conférence de Paris de 2015 sur les changements climatiques dite COP21 en 2015. L’objectif ? « Créer des actions non violentes et montrer que la COP21 ne peut pas résoudre l’urgence climatique », selon Antoine, membre et porte-parole du collectif poitevin. Aussi connu pour avoir décroché les portraits présidentiels d’Emmanuel Macron en 2019, dans cinq communes du Grand Poitiers, notamment à Migné-Auxance, le mouvement citoyen cible les responsables politiques et économiques ainsi que les multinationales dont « ils dénoncent les irresponsabilités face aux enjeux climatiques », selon le porte-parole. Lire l’article publié sur le site La Nouvelle République

17juillet 2020

Stage des formateurs à la non-violence à l’Institut régional d’administration – Bastia, FRANCE

17/07/2020 : C’est à l’Institut régional d’administration de Bastia que quatorze volontaires effectuent une semaine de stage sous la tutelle de Jean-François Bernardini, président de l’Association Umani, afin de former les “Artigiani di a nòviulenza” de demain. Une formation de sept jours assurée par Stéphane Descaves et Julia Albertini, préparant celles qui animeront les conférences sur la non-violence dans les lycées, les amphithéâtres ou encore les prisons. Cette initiative lancée en 2011 ne cesse de séduire, notamment en France mais aussi en Suisse ou dans d’autres régions francophones. Pour Jean-François Bernardini, cela montre que l’initiative dont il est à l’origine est en train de porter ses fruits. “C’est fantastique de voir autant de personnes motivées en plein mois de juillet, pour une action totalement bénévole. Cela prouve que les gens ont réellement compris l’importance d’inculquer la non-violence dans une société où on la sacralise beaucoup trop souvent. En neuf ans, j’en suis personnellement à plus de 500 conférences sur le sujet, et voir des collégiens, des repris de justice ou même des personnes âgées avec les yeux pleins d’étoiles une fois la rencontre terminée, me donne envie d’en faire encore des milliers. Heureusement, les stagiaires de cette semaine seront là pour m’épauler.” Lire l’article publié sur le site Corse matin

15juillet 2020

Ratification du traité d’interdiction des armes nucléaires de l’ONU – BOTSWANA

15/07/2020 : Le Botswana est devenu le 40e pays à ratifier le traité sur l’interdiction des armes nucléaires – un accord mondial historique négocié en 2017 pour mettre hors la loi les pires armes de destruction massive et établir un cadre pour leur élimination totale. Seules 10 ratifications supplémentaires sont désormais nécessaires pour atteindre le seuil des 50 ratifications permettant l’entrée en vigueur du traité. Lire l’article publié sur le site Pressenza

13juillet 2020

Une loi en faveur d’une éducation non-violente plébiscitée à 75% – BELGIQUE

13/07/2020 : Une vaste majorité de Belges est favorable à l’adoption d’une loi pour une éducation non-violente, ressort-il d’un sondage effectué en mars 2020 pour le compte de la section belge de l’organisation Défense des Enfants International (DEI). L’enquête montre que la loi existante en matière d’éducation des enfants est largement méconnue. Lire l’article publié sur le site La Nouvelle Gazette

2juillet 2020

Retrouver le chemin de la non-violence – ÉTATS-UNIS

02/07/2020 : Réagissant aux tensions autour de la statue du roi saint Louis, dans le Missouri, aux États-Unis, Mgr Benoist de Sinety évoque la non-violence comme unique et authentique chemin de sainteté. Lire l’article publié sur le site RCF

1juillet 2020

Un atelier sur la non-violence éducative mardi – Montdidier, FRANCE

01/07/2020 : Pendant le confinement, les signalements de violence sur enfant ont connu une hausse significative. C’est pour sensibiliser sur cette problématique que, après la journée visant à parler de l’éducation non violente, la Maison des familles de Montdidier a proposé un atelier en ligne, gratuit, sur le sujet, essentiel dans l’exercice de la parentalité. Lire l’article publié sur le site courrier picard

1juillet 2020

Non à l’annexion, boycott et sanctions. France et Europe sans voix ? – PALESTINE

01/07/2020 : Volonté conjointe d’un Nétanyaou, premier ministre israélien, qui ne reste premier ministre que pour échapper à un procès pour corruption et Trump, président des Etats-Unis, qui a enfoncé son pays dans une pandémie incontrôlable et le monde dans des face à face destructeurs, le plan d’annexion de la vallée du Jourdain en Palestine marque une rupture franche et diabolique dans cette politique extrémiste et guerrière qui entend vider la Palestine des palestinien.nes maintenu.es dans une situation ignoble en proie aux violences de l’armée israélienne par une politique répressive constante validant les assassinats, politique pour ne jamais mettre en œuvre le principe de la solution à deux états. Lire l’article publié sur le site Médiapart

1juillet 2020

À quoi pourrait ressembler la commission « vérité et réconciliation » sur la colonisation du Congo ? – BELGIQUE

01/07/2020 : Après les discours et les cérémonies, après les “profonds regrets” et l’affirmation royale que “ces blessures du passé dont la douleur est aujourd’hui ravivée par les discriminations encore trop présentes dans nos sociétés”, il est l’heure d’entrer, pleinement, dans le processus devant mener à la mise en place d’une commission “Commission de la vérité / de la réconciliation” proposée par le président de la Chambre, l’Open VLD Patrick Dewael. Lire l’article publié sur le site rtbf

29juin 2020

Non à l’annexion ! Non à l’effacement du peuple palestinien ! – MONDE

29/06/2020 : Avec le soutien actif des États-Unis de Donald Trump, le gouvernement israélien dirigé par Netanyahou et Gantz annonce vouloir engager dès le 1er juillet l’annexion pure et simple d’une grande partie des territoires palestiniens occupés de Cisjordanie, en violation flagrante du droit international. Il y a déjà l’occupation, la colonisation, l’apartheid, l’emprisonnement massif de tout un peuple. Avec le projet d’annexion d’une partie de la Cisjordanie, un pas terrible est franchi. Israël piétine le droit international et viole délibérément la charte et les résolutions de l’ONU. Le gouvernement israélien nie le droit à l’autodétermination du peuple palestinien et veut légaliser le fait accompli. En Palestine ce qui se joue c’est le monde dans lequel nous voulons vivre, un monde fait d’égalité et de justice. Partout dans le monde, des voix de plus en plus en puissantes de la société civile se font entendre pour dire non à cette politique, y compris en Israël où des manifestations importantes ont eu lieu. Lire l’article publié sur le site Attac

18juin 2020

Mettre fin à la violence et au harcèlement au travail – New-York, ETATS-UNIS

18/06/2020 : Les gouvernements devraient donner la priorité à la ratification de la Convention de l’Organisation internationale du Travail (OIT) sur la violence et le harcèlement, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport rendu public aujourd’hui, à la veille du premier anniversaire de la Convention. Ce traité historique, adopté le 21 juin 2019 par les gouvernements, les employeurs et les travailleurs membres de l’OIT, établit des normes juridiques internationales pour prévenir et combattre la violence et le harcèlement au travail. Le rapport de 31 pages, intitulé « Dignity and Safety at Work: A Guide to the 2019 ILO Violence and Harassment Convention » (version française : « Sécurité et dignité au travail : Un Guide concernant la Convention de l’OIT de 2019 sur la violence et le harcèlement »), souligne les principales obligations des gouvernements énoncées dans le traité, et les éléments des lois et politiques nationales qui reflètent des pratiques prometteuses. Lire l’article publié sur le site Human Rights Watch

23mai 2020

Une initiative législative des citoyens réclamant un revenu de base universel pour tous ses résidents – EUROPE

23/05/2020 : l’Initiative Citoyenne Européenne (ICE), qui appelle à l’instauration d’un Revenu de Base Universel et Inconditionnel (UBIS) pour toutes les personnes résidant dans l’Union européenne, a été acceptée par la Commission européenne le vendredi 15 mai 2020. Le secrétariat général de l’équipe d’initiative citoyenne européenne (qui appartient à la Commission européenne) a communiqué aux organisateurs l’enregistrement de la proposition d’ICE, intitulée « Mise en place d’un revenu de base inconditionnel dans toute l’UE » (https://europa.eu/citizens-initiative/initiatives/details/2020/000003_en). Lire l’article publié sur le site Pressenza

11mai 2020

Festival international du film sur la Nonviolence active FICNOVA 2020 – Rio de Janeiro, BRÉSIL

11/05/2020 : Le Festival international du film sur la Nonviolence active FICNOVA a lancé cette semaine le teaser de sa 5e édition, qui compte 815 films inscrits en provenance de 59 pays. FICNOVA 2020 publiera la liste des films sélectionnés le 15 juillet. Page Web de Ficnova

1mai 2020

Abolition définitive de la peine de mort – TCHAD

01/05/2020 : Le ministre de la Justice du Tchad, Djimet Arabi, a annoncé que le 29 avril, le Parlement a voté à l’unanimité l’abolition de la peine de mort pour des délits terroristes. En 2017, l’État africain a aboli la peine de mort, sauf pour les responsables d’actes terroristes. La dernière exécution a eu lieu en août 2015, lorsque dix membres du groupe armé islamiste Boko haram ont été mis à mort. La parole est maintenant au président Idriss Deby Itno, et comme la majorité des parlementaires appuie le président, il devrait signer la loi sans problème. Article publié sur le site Pressenza

4avril 2020

Régularisation des immigrés pour les protéger du coronavirus – PORTUGAL

04/04/2020 : Alors que le continent européen fait face à l’épidémie de coronavirus, les pouvoirs publics portugais ont annoncé, samedi 28 mars, la régularisation temporaire des immigrés en attente de titre de séjour à partir du lundi 30 mars. Une mesure exceptionnelle et temporaire pour les protéger du Covid-19. Il s’agit de se montrer solidaire avec les plus démunis dans une situation d’urgence. C’est ainsi que le gouvernement a justifié la mesure exceptionnelle de régularisation des immigrés en attente de titre de séjour, ainsi que les demandeurs d’asile, rapporte notre correspondante à Lisbonne, Marie-Line Darcy. Lire l’article publié sur le site Il faut tuer Tina

2avril 2020

Le Parlement vote la gratuité des protections périodiques pour toutes – Édimbourg, ÉCOSSE

02/04/2020 : C’est une disposition sans équivalent dans le monde. Le Parlement autonome d’Ecosse a franchi, mardi 26 février, un premier pas vers la gratuité des protections périodiques pour toutes les femmes. La proposition de loi votée en première lecture par les députés écossais prévoit que des tampons et des serviettes hygiéniques seront distribués gratuitement dans des lieux spécifiques (pharmacies, clubs de jeunesse, centres locaux). Le coût annuel de la mesure est chiffré à 24 millions de livres, soit environ 28 millions d’euros. La proposition de loi a été adoptée par 112 députés. Il n’y a eu aucun vote contre et une seule abstention. Conformément à la procédure parlementaire, une seconde phase va débuter lors de laquelle les élus du Parlement autonome d’Édimbourg pourront proposer des amendements. Lire l’article publié sur le site Il faut tuer Tina

1avril 2020

La Cour constitutionnelle ouvre la voie à une légalisation de l’avortement – THAÏLANDE

01/04/2020 : Les lois criminalisant l’avortement ont été jugées contraires à la Constitution par la Cour constitutionnelle de Thaïlande. Cette décision vient rouvrir la discussion autour de l’avortement dans le pays et permettra peut être de clarifier la réglementation autour d’un sujet qui reste très largement tabou en Thaïlande. La Cour a accordé au gouvernement un délai 360 jours pour modifier la loi. Le but est de clarifier une législation trop floue autour d’un problème sociétal qui touche une large partie des femmes dans le pays. Entre 300 000 et 400 000 avortements illégaux. Lire l’article publié sur le site Il faut tuer Tina

1avril 2020

Victoire des travailleurs sans-papiers qui occupaient le futur siège du journal Le Monde – FRANCE

01/04/2020 : Comme toutes les histoires de sous-traitance, ça commence par une multinationale avec un chiffre d’affaire de 16,6 milliards d’euros, Eiffage, et ça finit par des travailleurs sans papiers exploités sur un chantier. Particularité de celui-ci : il s’agit du chantier des futurs locaux du journal « Le Monde ». Le journal français de référence peut-il accepter que son fastueux futur siège soit construit par des travailleurs en provenance du Mali, du Sénégal ou de la Côte d’Ivoire, non-déclarés, payés 40 euros la journée, maltraités et mis en danger par des conditions de travail dignes du 19e siècle ? Le Monde ne se doutait peut-être pas, en refilant le chantier de son siège à l’honorable société Eiffage, fleuron français du batiment, que c’est ce qui se produirait. Pourtant, c’est un schéma classique, mille fois vu et rarement combattu : la multinationale Eiffage sous-traite à une société fantoche, Golden Clean, qui elle se charge d’employer les sans papiers et de les payer avec des chèques sans ordre ou en liquide, de la main à la main. Ainsi, tout en tirant les bénéfices d’une main d’oeuvre moins chère, la multinationale n’est pas salie : « Eiffage, à chaque fois ils nous disent que chez eux y’a pas de sans papiers », confirme Bernard, syndicaliste à la CNT-SO, qui accompagne les travailleurs. Et chez les sous-traitants ? À bout, les travailleurs ont envahi hier matin le chantier pour exiger leurs régularisations ainsi que des dommages et intérêts. Lire l’article publié sur le site Il faut tuer Tina

1avril 2020

Comment des femmes ont pris le contrôle d’une usine – VENEZUELA

01/04/2020 : par Jessica dos Santos – Il y a treize ans, les ouvriers de l’ancienne usine textile Gotcha, située dans la banlieue de Maracay, l’une des principales villes industrielles du Venezuela, ont commencé à lutter contre les abus dont elles étaient victimes jusqu’à ce qu’elles assument le contrôle de l’entreprise, aujourd’hui rebaptisée « Héroïnes d’Aragua ». Selon les travailleuses, l’entrepreneur privé et propriétaire de l’usine, Wilson Balaguera, modifiait le nom légal de l’entreprise chaque année, une manœuvre légale qui lui permettait d’échapper aux impôts et d’éviter de payer les avantages qui, selon la loi, correspondent aux travailleurs (bénéfices, vacances, bons d’alimentation, dépôt des prestations sociales et primes d’ancienneté). Cette situation les a amenés à s’organiser en syndicat. Balaguera réagit durement et licencia plusieurs travailleuses. « L’employeur nous a exploitées pendant 18 ans. Chaque année, il réenregistrait l’entreprise sous un nouveau nom. Le 18 juillet 2005, nous avons légalisé le syndicat parce que nous ne pouvions plus supporter cette situation, ils ne nous payait ni bons d’alimentation, ni bénéfices, rien » raconte Patricia Vilmer, une des travailleuses d’Héroïnes d’Aragua qui se souvient de la première occupation de l’usine lorsque les anciens propriétaires ont mis à pied 45 de leurs camarades, « en prétextant qu’il n’y avait pas de travail, par manque de tissu. Ce qui était faux”. Lire l’article publié sur le site Il faut tuer Tina

1avril 2020

L’art pour s’interroger sur notre rapport aux violences – Paris, FRANCE

01/04/2020 : Rencontre avec Riccarda Montenero, artiste citoyenne du monde. Originaire du sud de l’Italie, elle vit entre Turin et Paris, fait de la sculpture, de la vidéo, de l’animation 3D et de la photo, elle a publié de nombreux livres dont « libre circulation » et prochainement « Rue de l’espérance ». Ses thèmes de prédilection : le conflit entre le masculin et le féminin, le temps qui passe et ses effets sur le corps, et des thèmes plus « fortement sociaux » sur l’immigration, les sans-abris et sur la guerre, avec deux films, sur les clandestins et sur la guerre. Lire l’article publié sur le site Pressenza / Page web de Riccarda Montenero

1avril 2020

Plus de 2000 sans-papiers régularisés – Genève, SUISSE

01/04/2020 : Lancée en février 2017, l’opération visait principalement le travail au noir qu’il fallait éradiquer, Elle s’est clôturée le 31 décembre dernier. L’idée avait été portée par le Conseil d’Etat dès 2005, alerté par la situation des travailleurs sans-papier, vivant de manière illégale et précaire. Le bilan très positif de la campagne a balayé les craintes d’appel d’air et d’appel à l’aide sociale qui alimentaient les critiques du projet. Lire l’article publié sur le site Il faut tuer Tina

21mars 2020

Journée Internationale pour l’élimination de la discrimination raciale

21/03/2020 : La Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale est célébrée chaque année le 21 mars, pour commémorer ce jour de 1960 où, à Sharpeville (Afrique du Sud), la police a ouvert le feu et tué 69 personnes lors d’une manifestation pacifique contre les lois relatives aux laissez-passer imposées par l’apartheid. En proclamant la Journée internationale en 1966, l’Assemblée a engagé la communauté internationale à redoubler d’efforts pour éliminer toutes les formes de discrimination raciale [résolution 2142 (XXI)]. Site Journées mondiales

20mars 2020

36e État à ratifier le Traité d’interdiction sur les armes nucléaires – NAMIBIE

20/03/2020 : Maintenant que 36 États ont ratifié le traité d’interdiction sur les armes nucléaires, il n’en reste plus que 14 à le ratifier pour son entrée en vigueur ! La ratification de la Namibie est un modèle de ce qui peut être réalisé même pendant cette difficile crise sanitaire. En suivant le désir de la Namibie, de ratifier le traité le jour de l’anniversaire de son indépendance (samedi dernier le 23 mars), le Bureau des affaires juridiques de Nations Unies a contribué à mettre en place un processus permettant aux États de déposer leurs instruments de ratification tout en respectant les nouvelles règles relatives à la distance à respecter entre les personnes. Lire l’article publié sur le site Pressenza

18mars 2020

Le Défi Non-violent lance un programme de bien-être pour les élèves touchés par la pandémie du coronavirus (COVID-19) – Montréal, CANADA

18/03/2020 : « La demande de bien-être permet de clarifier nos souhaits dirigés vers le bien-être de nos proches. Elle est similaire aux bonnes pensées que nous exprimons par des gestes de fraternité et de solidarité. Nous voulons créer une vague de sympathie pour aider les élèves qui vivent des moments difficiles avec leur famille et leurs amis », a déclaré Anne Farrell, fondatrice et animatrice bénévole du programme scolaire le Défi Non-violent. Afin de ralentir la contagion du coronavirus et protéger la population, le gouvernement du Québec annonçait vendredi dernier la fermeture de tous les établissements d’enseignement de la province. Depuis vendredi dernier, tous les élèves du Québec sont confinés à domicile pour deux semaines. Lire l’article publié sur le site Pressenza