ACTIONS2018-08-15T20:59:31+02:00
11mai 2020

Festival international du film sur la Nonviolence active FICNOVA 2020 – Rio de Janeiro, BRÉSIL

11/05/2020 : Le Festival international du film sur la Nonviolence active FICNOVA a lancé cette semaine le teaser de sa 5e édition, qui compte 815 films inscrits en provenance de 59 pays. FICNOVA 2020 publiera la liste des films sélectionnés le 15 juillet. Page Web de Ficnova

1mai 2020

Abolition définitive de la peine de mort – TCHAD

01/05/2020 : Le ministre de la Justice du Tchad, Djimet Arabi, a annoncé que le 29 avril, le Parlement a voté à l’unanimité l’abolition de la peine de mort pour des délits terroristes. En 2017, l’État africain a aboli la peine de mort, sauf pour les responsables d’actes terroristes. La dernière exécution a eu lieu en août 2015, lorsque dix membres du groupe armé islamiste Boko haram ont été mis à mort. La parole est maintenant au président Idriss Deby Itno, et comme la majorité des parlementaires appuie le président, il devrait signer la loi sans problème. Article publié sur le site Pressenza

4avril 2020

Régularisation des immigrés pour les protéger du coronavirus – PORTUGAL

04/04/2020 : Alors que le continent européen fait face à l’épidémie de coronavirus, les pouvoirs publics portugais ont annoncé, samedi 28 mars, la régularisation temporaire des immigrés en attente de titre de séjour à partir du lundi 30 mars. Une mesure exceptionnelle et temporaire pour les protéger du Covid-19. Il s’agit de se montrer solidaire avec les plus démunis dans une situation d’urgence. C’est ainsi que le gouvernement a justifié la mesure exceptionnelle de régularisation des immigrés en attente de titre de séjour, ainsi que les demandeurs d’asile, rapporte notre correspondante à Lisbonne, Marie-Line Darcy. Lire l’article publié sur le site Il faut tuer Tina

2avril 2020

Le Parlement vote la gratuité des protections périodiques pour toutes – Édimbourg, ÉCOSSE

02/04/2020 : C’est une disposition sans équivalent dans le monde. Le Parlement autonome d’Ecosse a franchi, mardi 26 février, un premier pas vers la gratuité des protections périodiques pour toutes les femmes. La proposition de loi votée en première lecture par les députés écossais prévoit que des tampons et des serviettes hygiéniques seront distribués gratuitement dans des lieux spécifiques (pharmacies, clubs de jeunesse, centres locaux). Le coût annuel de la mesure est chiffré à 24 millions de livres, soit environ 28 millions d’euros. La proposition de loi a été adoptée par 112 députés. Il n’y a eu aucun vote contre et une seule abstention. Conformément à la procédure parlementaire, une seconde phase va débuter lors de laquelle les élus du Parlement autonome d’Édimbourg pourront proposer des amendements. Lire l’article publié sur le site Il faut tuer Tina

1avril 2020

La Cour constitutionnelle ouvre la voie à une légalisation de l’avortement – THAÏLANDE

01/04/2020 : Les lois criminalisant l’avortement ont été jugées contraires à la Constitution par la Cour constitutionnelle de Thaïlande. Cette décision vient rouvrir la discussion autour de l’avortement dans le pays et permettra peut être de clarifier la réglementation autour d’un sujet qui reste très largement tabou en Thaïlande. La Cour a accordé au gouvernement un délai 360 jours pour modifier la loi. Le but est de clarifier une législation trop floue autour d’un problème sociétal qui touche une large partie des femmes dans le pays. Entre 300 000 et 400 000 avortements illégaux. Lire l’article publié sur le site Il faut tuer Tina

1avril 2020

Victoire des travailleurs sans-papiers qui occupaient le futur siège du journal Le Monde – FRANCE

01/04/2020 : Comme toutes les histoires de sous-traitance, ça commence par une multinationale avec un chiffre d’affaire de 16,6 milliards d’euros, Eiffage, et ça finit par des travailleurs sans papiers exploités sur un chantier. Particularité de celui-ci : il s’agit du chantier des futurs locaux du journal « Le Monde ». Le journal français de référence peut-il accepter que son fastueux futur siège soit construit par des travailleurs en provenance du Mali, du Sénégal ou de la Côte d’Ivoire, non-déclarés, payés 40 euros la journée, maltraités et mis en danger par des conditions de travail dignes du 19e siècle ? Le Monde ne se doutait peut-être pas, en refilant le chantier de son siège à l’honorable société Eiffage, fleuron français du batiment, que c’est ce qui se produirait. Pourtant, c’est un schéma classique, mille fois vu et rarement combattu : la multinationale Eiffage sous-traite à une société fantoche, Golden Clean, qui elle se charge d’employer les sans papiers et de les payer avec des chèques sans ordre ou en liquide, de la main à la main. Ainsi, tout en tirant les bénéfices d’une main d’oeuvre moins chère, la multinationale n’est pas salie : « Eiffage, à chaque fois ils nous disent que chez eux y’a pas de sans papiers », confirme Bernard, syndicaliste à la CNT-SO, qui accompagne les travailleurs. Et chez les sous-traitants ? À bout, les travailleurs ont envahi hier matin le chantier pour exiger leurs régularisations ainsi que des dommages et intérêts. Lire l’article publié sur le site Il faut tuer Tina

1avril 2020

Comment des femmes ont pris le contrôle d’une usine – VENEZUELA

01/04/2020 : par Jessica dos Santos – Il y a treize ans, les ouvriers de l’ancienne usine textile Gotcha, située dans la banlieue de Maracay, l’une des principales villes industrielles du Venezuela, ont commencé à lutter contre les abus dont elles étaient victimes jusqu’à ce qu’elles assument le contrôle de l’entreprise, aujourd’hui rebaptisée « Héroïnes d’Aragua ». Selon les travailleuses, l’entrepreneur privé et propriétaire de l’usine, Wilson Balaguera, modifiait le nom légal de l’entreprise chaque année, une manœuvre légale qui lui permettait d’échapper aux impôts et d’éviter de payer les avantages qui, selon la loi, correspondent aux travailleurs (bénéfices, vacances, bons d’alimentation, dépôt des prestations sociales et primes d’ancienneté). Cette situation les a amenés à s’organiser en syndicat. Balaguera réagit durement et licencia plusieurs travailleuses. « L’employeur nous a exploitées pendant 18 ans. Chaque année, il réenregistrait l’entreprise sous un nouveau nom. Le 18 juillet 2005, nous avons légalisé le syndicat parce que nous ne pouvions plus supporter cette situation, ils ne nous payait ni bons d’alimentation, ni bénéfices, rien » raconte Patricia Vilmer, une des travailleuses d’Héroïnes d’Aragua qui se souvient de la première occupation de l’usine lorsque les anciens propriétaires ont mis à pied 45 de leurs camarades, « en prétextant qu’il n’y avait pas de travail, par manque de tissu. Ce qui était faux”. Lire l’article publié sur le site Il faut tuer Tina

1avril 2020

L’art pour s’interroger sur notre rapport aux violences – Paris, FRANCE

01/04/2020 : Rencontre avec Riccarda Montenero, artiste citoyenne du monde. Originaire du sud de l’Italie, elle vit entre Turin et Paris, fait de la sculpture, de la vidéo, de l’animation 3D et de la photo, elle a publié de nombreux livres dont « libre circulation » et prochainement « Rue de l’espérance ». Ses thèmes de prédilection : le conflit entre le masculin et le féminin, le temps qui passe et ses effets sur le corps, et des thèmes plus « fortement sociaux » sur l’immigration, les sans-abris et sur la guerre, avec deux films, sur les clandestins et sur la guerre. Lire l’article publié sur le site Pressenza / Page web de Riccarda Montenero

1avril 2020

Plus de 2000 sans-papiers régularisés – Genève, SUISSE

01/04/2020 : Lancée en février 2017, l’opération visait principalement le travail au noir qu’il fallait éradiquer, Elle s’est clôturée le 31 décembre dernier. L’idée avait été portée par le Conseil d’Etat dès 2005, alerté par la situation des travailleurs sans-papier, vivant de manière illégale et précaire. Le bilan très positif de la campagne a balayé les craintes d’appel d’air et d’appel à l’aide sociale qui alimentaient les critiques du projet. Lire l’article publié sur le site Il faut tuer Tina

21mars 2020

Journée Internationale pour l’élimination de la discrimination raciale

21/03/2020 : La Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale est célébrée chaque année le 21 mars, pour commémorer ce jour de 1960 où, à Sharpeville (Afrique du Sud), la police a ouvert le feu et tué 69 personnes lors d’une manifestation pacifique contre les lois relatives aux laissez-passer imposées par l’apartheid. En proclamant la Journée internationale en 1966, l’Assemblée a engagé la communauté internationale à redoubler d’efforts pour éliminer toutes les formes de discrimination raciale [résolution 2142 (XXI)]. Site Journées mondiales

20mars 2020

36e État à ratifier le Traité d’interdiction sur les armes nucléaires – NAMIBIE

20/03/2020 : Maintenant que 36 États ont ratifié le traité d’interdiction sur les armes nucléaires, il n’en reste plus que 14 à le ratifier pour son entrée en vigueur ! La ratification de la Namibie est un modèle de ce qui peut être réalisé même pendant cette difficile crise sanitaire. En suivant le désir de la Namibie, de ratifier le traité le jour de l’anniversaire de son indépendance (samedi dernier le 23 mars), le Bureau des affaires juridiques de Nations Unies a contribué à mettre en place un processus permettant aux États de déposer leurs instruments de ratification tout en respectant les nouvelles règles relatives à la distance à respecter entre les personnes. Lire l’article publié sur le site Pressenza

18mars 2020

Le Défi Non-violent lance un programme de bien-être pour les élèves touchés par la pandémie du coronavirus (COVID-19) – Montréal, CANADA

18/03/2020 : « La demande de bien-être permet de clarifier nos souhaits dirigés vers le bien-être de nos proches. Elle est similaire aux bonnes pensées que nous exprimons par des gestes de fraternité et de solidarité. Nous voulons créer une vague de sympathie pour aider les élèves qui vivent des moments difficiles avec leur famille et leurs amis », a déclaré Anne Farrell, fondatrice et animatrice bénévole du programme scolaire le Défi Non-violent. Afin de ralentir la contagion du coronavirus et protéger la population, le gouvernement du Québec annonçait vendredi dernier la fermeture de tous les établissements d’enseignement de la province. Depuis vendredi dernier, tous les élèves du Québec sont confinés à domicile pour deux semaines. Lire l’article publié sur le site Pressenza

13mars 2020

De Gandhi à Extinction Rebellion, la longue marche de la désobéissance civile – Paris, FRANCE

13/03/2020 : Théorisé par Thoreau, puis par Gandhi et Martin Luther King, ce mode d’action non violent a été adopté par les écologistes d’Extinction Rebellion. Leur refus de se soumettre à certaines lois est-il une atteinte au pacte social ou un signe de vitalité démocratique ? Assis en tailleur sur le sol bétonné d’un grand hangar, une centaine de jeunes écoutent attentivement un militant d’Extinction Rebellion détailler le « consensus d’action » du mouvement de désobéissance civile. Lire l’article publié sur le site Le Monde

13mars 2020

Résolution des conflits : La Fondation Femmes d’Afrique et Culture sensibilise sur le rôle joué par les femmes – MALI

13/03/2020 : La Fondation femmes d’Afrique et Culture, a organisé, le jeudi 12 mars 2020, une rencontre d’information et de sensibilisation sur la Résolution  1325 du Conseil de Sécurité des Nations Unies. C’était au siège de la Fondation, Avenue Mar Diagne, en présence du maire de la commune III, du ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, de son homologue de la Culture, de l’Equipement mais aussi de la représentante de la première Dame du Mali, Madame Keita Aminata Maïga. Lire l’article publié sur le site Maliweb

12mars 2020

Théâtre Afrika Mandela – Lausanne, SUISSE

12 et 13/03/2020 : Dans un spectacle porté par la force des mots, la compagnie de théâtre parisienne Le Minotaure rend hommage à l’un des plus importants libérateurs du genre humain : Nelson Mandela. Je suis le capitaine de mon âme, je suis le maître de mon destin. Je viens d’une Afrika arc-en-ciel porteuse d’espoir et de réconciliation entre les peuples. C’est un si long chemin que celui de la Liberté ! Lire l’article, acheter des billets : Site monbillet.ch

10mars 2020

Conférence : “Pratiquer la non-violence exige de s’y préparer” – Chalon-sur-Saône, FRANCE

10/03/2020 : Quelles sont les différentes étapes mises en œuvre pour développer une stratégie non-violente efficace? Cette soirée est animée par des militants du MAN 71 (Mouvement pour une alternative non-violente de Saône et Loire). Patrick Hubert, porte-parole national, s’efforcera de répondre à cette question à partir d’extraits du film Irrintzina. Lire l’invitation publiée sur le site Le journal de Saône-et-loire.

9mars 2020

Cafés-débats sur la violence – Lausanne, SUISSE

9 et 16/03/2020 : Le Centre culturel des Terreaux, l’Association Cèdres Réflexion et le Centre pour l’action non-violente vous proposent la suite du cycle des « Cafés des Terreaux ». Les deux premiers cafés « Violence » au Foyer des Terreaux les 3 et 10 février 2020 ont permis d’introduire la thématique de manière interdisciplinaire, expérientielle et interactive avec le public. Nous avons maintenant le plaisir de vous inviter aux deux prochains « Cafés des Terreaux » sur le thème de la violence les lundis 9 et 16 mars, de 19h à 21h, aux Terreaux.
– Le 9 mars sera consacré au thème de « La violence et les femmes », avec une introduction de Mme Lauriane Savoy, de la Faculté de théologie à l’UNIGE.
– Le 16 mars sera consacré au thème de « Violence et écologie », avec une introduction de Mme Sophie Swaton, philosophe et spécialiste de la transition écologique à la Faculté des géosciences et de l’environnement de l’UNIL. Lire l’article, voir le programme publié sur le site  du CENAC

8mars 2020

Briser le silence et Dénoncer les violences

08/03/2020 : Ce 8 mars, des milliers de femmes accompagnées d’hommes ont manifesté leur détermination et leur volonté de parvenir à l’égalité des droits. A Paris, dans une ambiance joyeuse et festive, elles ont marché contre le patriarcat, contre les violences sexistes et les féminicides, mais aussi contre les effets négatifs du projet de loi des retraites envers les femmes. Le cortège s’est arrêté devant l’hôpital de la Salpêtrière pour un hommage silencieux au personnel féminin qui ne peut plus faire face à ses conditions de travail et se suicide. Lire l’article publié sur le site Pressenza

6mars 2020

Un mardi alternatif sur la non-violence – Saint-Jean-des-Vignes, FRANCE

06/03/2020 : Soirée conviviale organisée le deuxième mardi du mois par ACTE, le prochain Mardi alternatif est consacré à la pratique de la non-violence. Plus de détails avec Info Chalon. Quelles sont les différentes étapes mises en œuvre pour développer une stratégie non-violente ? L’Association Chalonnaise pour la Transition Écologique et Citoyenne (ACTE) vous donne rendez-vous le mardi 10 mars, à 19 heures, à la Salle municipale de Saint-Jean-des-Vignes, pour sa conférence «Pratiquer la non-violence exige de s’y préparer», dans le cadre du Mardi alternatif. Lire l’article publié sur le site InfoChalon

6mars 2020

L’art pour s’interroger sur notre rapport aux violences. Un outil de dénonciation et de résilience – Paris, FRANCE

06/03/2020 : Rencontre avec Riccarda Montenero, artiste citoyenne du monde. Originaire du sud de l’Italie, elle vit entre Turin et Paris, fait de la sculpture, de la vidéo, de l’animation 3D et de la photo, elle a publié de nombreux livres dont « libre circulation » et prochainement « Rue de l’espérance ». Ses thèmes de prédilection : le conflit entre le masculin et le féminin, le temps qui passe et ses effets sur le corps, et des thèmes plus « fortement sociaux » sur l’immigration, les sans-abris et sur la guerre, avec deux films, sur les clandestins et sur la guerre. Lire l’article publié sur le site Pressenza

4mars 2020

Journée mondiale de lutte contre l’exploitation sexuelle

04/03/2020 : En 2009 s’est tenue la première Journée mondiale de lutte contre l’exploitation sexuelle, créée à l’initiative de l’ONG GIPF. En 2020, nous célébrerons donc la 12ème édition. GIPF signifie Groupe International de Paroles de Femmes et il est hautement symbolique que ce soient des femmes qui se mobilisent les premières pour lutter contre l’exploitation sexuelle et la pornographie…
Un fléau en quelques chiffres
4 millions de nouvelles victimes chaque année, 500 000 femmes par an victimes de traite à fin de prostitution, 1000 milliards de dollars US est le CA estimé de la prostitution, L’exploitation sexuelle est une des pires formes de négation des droits fondamentaux de la personne humaine. Elle réduit l’être humain à une simple marchandise. Achetées, vendues, menacées, isolées, violées, battues, surveillées, enfermées, torturées, les victimes deviennent des objets de consommation. Site web ECPAT

3mars 2020

Formation des formateurs pour la consolidation de la paix et la prévention de l’extrémisme violent – SAHEL

03/03/2020 : L’extrémisme violent est un phénomène observé au Sahel depuis plusieurs années. Les enseignants jouent un rôle essentiel dans le processus de prévention de l’extrémisme violent (PEV) en créant des environnements d’apprentissage bénéfiques pour les élèves et qui favorisent une culture de paix et de résilience. Lire l’article publié sur le site de l’UNESCO

2mars 2020

Conférence de Jean-François Bernardini – Montreux, SUISSE

02/03/2020 : « La non-violence, ça s’apprend » au Collège Rambert (collège de Montreux Ouest).

25février 2020

Culture de non-violence – Rabat, MAROC

25/02/2020 : Une journée d’étude sur «les violences de genre» s’est tenue le 21 février à l’École normale supérieure de l’enseignement technique (ENSET) relevant de l’Université Mohammed V de Rabat. Lire l’article publié sur le site Aujourd’hui le Maroc