Conscience contre violence

  1.  | 
  2. Livres
  3.  | 
  4. Essais
  5.  | Conscience contre violence

Conscience contre violence

  1.  | 
  2. Livres
  3.  | 
  4. Essais
  5.  | Conscience contre violence

Conscience contre violence

Stephan Zweig.

Stefan Zweig finit de rédiger ce texte prémonitoire en 1936, en pleine montée du fascime : il nous raconte le conflit qui opposa Sébastien Castellion (1515-1563), partisans de la tolérance, au théologien Jean Calvin (1508-1564). Le rapprochement entre la ville de Genève au XVIe siècle et l’Allemagne nazie, entre Calvin et Hitler, entre les disciples de Guillaume Farel, qui fit adopter la Réforme à Genève, et les hordes hitlériennes s’impose d’emplée au lecteur. Quelques décennies plus tard, la montée des intégrismes religieux, la résurgence des extrêmes droites sont plus que jamais d’actualité et cet écrit polémique n’en a que plus de force.

Le livre de poche, Paris, 2010.

Stephan Zweig (1881-1942), écrivain austro-hongrois, ami proche de Romain Rolland avec qui il partageait ses idéaux d’humanisme, de pacifisme, de fraternité et d’universalité.

Participez
à l'Observatoire de la non-violence

Organisation, Site web, Diffusion, Économie

Archives