Constructrices de futur, vers une culture de la non-violence I

  1.  | 
  2. Vidéo
  3.  | Constructrices de futur, vers une culture de la non-violence I

Constructrices de futur, vers une culture de la non-violence I

  1.  | 
  2. Vidéo
  3.  | Constructrices de futur, vers une culture de la non-violence I

Constructrices de futur, vers une culture de la non-violence I

Sabine Rubin
Pour ceux qui ne la connaissent pas, Sabine Rubin est humaniste siloïste, engagée dans le champ social et politique. C’est par cette voie qu’elle est devenue députée à l’Assemblée Nationale française, dans le groupe de la France Insoumise. C’est tout un processus qui l’a menée à cette fonction et qui l’inspire dans son action à l’Assemblée et dans sa circonscription. Ecouter l’entretien

Cheja Abdalahe
Activiste sahraoui pour les droits humains et le droit à l’indépendance de son peuple, déclare dans cette interview que la chose la plus importante pour tous les êtres humains est la liberté. Militante pour l’indépendance et la liberté de son peuple – le Sahara occidental, dernière colonie d’Afrique – Cheja défend également les droits des femmes et la sororité comme mode de relation entre les femmes. Ecouter l’entretien

Vandana Shiva
Physicienne, penseuse et activiste, elle propose l’écoféminisme comme une réponse au moment actuel, où le patriarcat capitaliste nous conduit à la destruction et à la mort, après avoir colonisé la nature, les femmes et l’avenir. Quel est le point commun entre toutes les causes qu’elle défend ? Elle avoue : « Tout sort de moi, comme l’amour de la vie et de la liberté, que ce soit la défense des semences ou le fait d’être avec mes sœurs paysannes pour défendre la terre… [tout ce que je fais] a à voir avec la défense de la vie et de la liberté, depuis un lieu d’amour et de résistance aussi face au manque de liberté ». Ecouter l’entretien

Moema Viezzer
Éducatrice populaire, sociologue, écologiste, féministe et défenseure des droits humains, la sociologue brésilienne Moema Viezzer est également l’auteure du livre ‘Si me permiten hablar‘ (Si l’on me permet de parler), dans lequel elle raconte la vie d’une femme qui a travaillé dans les mines en Bolivie, Domitila Barrios de Chungara, qu’elle a rencontrée en exil au Mexique. Ce livre a été publié en 14 langues. Ecouter l’entretien

Giulia Cicoli
L’une des fondatrices de STILL I RISE, une organisation indépendante offrant éducation, protection et dignité aux enfants réfugiés et défavorisés, qui a ouvert des écoles internationales en Turquie, en Grèce, en Syrie et au Kenya. Elle se trouve actuellement sur l’île grecque de Samos, où des milliers de réfugiés et de demandeurs d’asile vivent dans des conditions terribles. Still i rise / Ecouter l’entretien

Mayte Quintanilla
Un thème que nous devions aborder dans Femmes constructrices de futur, vers une culture de la non-violence, c’était la demande d’un revenu de base pour toute la population. Pour cela, nous avons parlé avec Mayte Quintanilla, humaniste et présidente de ‘Humanistes pour le Revenu de Base Universel‘. Ces dernières années, notamment depuis l’arrivée de la pandémie de Covid-19 dans notre vie, le mouvement visant à assurer la subsistance de toute l’humanité a pris une ampleur considérable. Et ce, à travers la revendication d’un revenu de base universel et inconditionnel. Ecouter l’entretien

Participez
à l'Observatoire de la non-violence

Organisation, Site web, Diffusion, Économie

Archives