Daniel Raventós : « Celui qui n’a pas une existence matérielle garantie n’est pas et ne peut pas être libre »

Daniel Raventós : « Celui qui n’a pas une existence matérielle garantie n’est pas et ne peut pas être libre »

Daniel Raventós : « Celui qui n’a pas une existence matérielle garantie n’est pas et ne peut pas être libre »

Par Antonia Utrera.

Daniel Raventós Pañella (Barcelone, 3 août 1958) est l’une des figures de proue du revenu de base universel. Titulaire d’un doctorat en économie, il est maître de conférences en sociologie à la faculté d’économie et de commerce de l’université de Barcelone, et président de l’Associación Red Renta Básica, créée en 2001 (www.redrentabasica.org). Certains de ses livres : El derecho a la existencia (Ariel, 1999), (Le droit à l’existence), La Renta Básica de Ciudadanía : una propuesta viable para Cataluña (Mediterrània, 2005) (Le revenu de base de la citoyenneté : une proposition viable pour la Catalogne), En contra de la Caridad (Icaria Editorial, 2019) (Contre la charité). Renta Básica, por qué y para qué ? (La Catarata, 2021) (Le revenu de base, pourquoi et pour quoi faire ?) Il a présenté sa thèse de doctorat sur le revenu de base en 1998 et a été qualifié d’excentrique pendant de nombreuses années. Aujourd’hui, et surtout à la suite de la pandémie, le revenu de base universel est un sujet de débat public dans de nombreux pays. Le droit fondamental des êtres humains à voir leur existence matérielle garantie est mis sur la table. Il y a des gens qui sont en avance sur leur temps, des gens lucides, engagés socialement, qui œuvrent avec détermination et permanence pour un monde plus juste et plus libre. J’ai l’honneur d’interviewer Daniel Raventós, qui nous donne rendez-vous à La Higuera, un bar réputé du quartier Fort Pienc à Barcelone, afin qu’il nous explique de première main ce qu’est le revenu de base universel et les avantages économiques et sociaux qu’il apporterait à tous s’il était mis en œuvre.

Lire l’article publié sur Pressenza

Archives