Dernière lettre de Tolstoï à Gandhi

Dernière lettre de Tolstoï à Gandhi

Dernière lettre de Tolstoï à Gandhi

7 septembre 1910
écrite deux mois avant sa mort

J’ai reçu votre revue Indian opinion, éprouvant une grande joie à apprendre ce que l’on y écrit à propos des non-résistants. Et je désire vous faire connaître les pensées que votre lecture provoque en moi. Plus je vis et plus je veux – la mort approchant – faire connaître mes sentiments les plus profonds. Il s’agit de ce qui, pour moi, prend une importance immense – de ce qu’on appelle la « non-résistance. » En réalité, cette nonrésistance n’est rien d’autre que l’enseignement de l’amour, non faussé par des interprétations mensongères. L’amour – c’est-à-dire l’aspiration vers l’harmonie
des âmes humaines et l’action qui résulte de cette aspiration – l’amour est la loi supérieure, unique de la vie humaine. Tout homme le sait pour l’avoir senti au plus profond de son âme – nous le percevons si nettement chez les enfants – tout homme le sait jusqu’au jour où le mensonge de tous les enseignements du monde jette dans la confusion ses idées. Cette loi fut proclamée par tous les Sages de l’univers, aussi bien par ceux de l’Inde et de la Chine que par ceux de l’Europe, Grecs et Romains. Et je pense qu’elle a été très clairement exprimée par le Christ lorsqu’il dit : « elle seule contient tout la loi et les prophètes. »

PDF : Dernière Lettre de Tolstoï à Gandhi

Archives