Identité et violence

  1.  | 
  2. Livres
  3. |

Identité et violence

  1.  | 
  2. Livres
  3. |

Identité et violence

Amartya Sen.

Le monde semble redevenir une fédération de « cultures », de « civilisations », où chacun est sommé de se ranger. Faut-il s’y résigner ? N’avons-nous d’autre choix que de nous enfermer en des identités closes ? Remettant en cause l’idée de Moyen-Orient et d’Occident monolithiques, rompant avec la logique de l’affrontement entre blocs antagonistes, se revendiquant à la fois de ses racines indiennes et de la culture des pays occidentaux où il travaille, Amartya Sen dénonce les illusions qui entourent de nos jours la notion d’identité. La liberté qu’a chacun de se construire par-delà des identités fermées, grâce à la multiplicité de ses appartenances, est peut-être le seul recours contre la violence. « Critiquant les tendances actuelles au communautarisme, Amartya Sen rappelle à quel point l’identité moderne est complexe et multidimensionnelle », Francis Fukuyama. « Une rare synthèse d’intelligence et d’implication personnelle. Un livre qui nous sauve des théories militaristes, de la guerre des civilisations », Nadine Gordimer.

Odile Jacob, Arles, 2015

Amartya Sen (né en 1933), économiste et philosophe indien, chercheur et enseignant depuis 1972 en Inde, au Royaume-Uni et aux États-Unis, Il reçoit en 1998 le prix Nobel d’économie pour ses travaux sur la famine, sur la théorie du développement humain, sur l’économie du bien-être, sur les mécanismes fondamentaux de la pauvreté et sur le libéralisme politique.

Archives