Karine Millaire: travailler pour la réconciliation

  1.  | 
  2. Actions
  3. |

Karine Millaire: travailler pour la réconciliation

  1.  | 
  2. Actions
  3. |

Karine Millaire: travailler pour la réconciliation

Reconnaître et corriger les injustices, comprendre et améliorer les systèmes juridiques dans lesquels on vit: tel est l’objectif de la nouvelle professeure de la Faculté de droit Karine Millaire.

Membre de la nation wendate de Wendake, Karine Millaire a grandi à Québec. Première de sa famille sur les bancs universitaires, elle a toujours cherché à reconnaître et à corriger les injustices, et à comprendre les systèmes juridiques dans lesquels on vit pour les améliorer. «Très jeune, j’étais sensible aux questions de justice sociale et à l’importance de l’égalité des chances. J’observais les injustices et je tentais d’agir», se remémore Mme Millaire, qui s’est d’ailleurs spécialisée en droits et libertés de la personne plus largement. «C’est un long parcours et l’obtention de ce poste me remplit de fierté», confie la nouvelle professeure de droit constitutionnel et systèmes juridiques autochtones de la Faculté de droit de l’Université de Montréal, qui a terminé son doctorat à l’Université d’Ottawa durant la pandémie, en 2020.

Lire l’article publié sur le site Udem Nouvelles

Archives