La renonciation à la guerre et le conflit en Afghanistan

  1.  | 
  2. Actions
  3. |

La renonciation à la guerre et le conflit en Afghanistan

  1.  | 
  2. Actions
  3. |

La renonciation à la guerre et le conflit en Afghanistan

Monde sans Guerres et sans Violence. 20/09/2021.

Après tout ce qui a été écrit sur le conflit et le retrait des troupes de l’OTAN de l’Afghanistan, Monde sans Guerres et sans Violence Chili déclare énergiquement qu’une fin définitive des guerres est la seule manière de mettre fin à la violence en Afghanistan et tout autour du monde. Cette déclaration n’est pas une analyse géopolitique mais souligne le point de vue humaniste sur les conflits armés en général, à partir de celui-ci en particulier, selon une approche différente de ce qui a été écrit jusqu’à présent. Cette guerre a une fois de plus démontré que, comme dans les autres guerres, il n’en sort que des perdants : les civils obligés de fuir la violence des armes et devenus réfugiés, abandonnant leurs vies et foyers lorsqu’ils ne sont pas tués dans leurs villages sans espoir d’être soignés. Nous avons vu cela en Syrie, en Irak, en Libye, au Yémen et maintenant en Afghanistan. L’Afghanistan est laissé désolé, en ruines, avec des centaines de milliers de morts et blessés, des millions de réfugiés. La population a faim et doit lutter sans aide contre la pandémie du Covid. Ce pays qui cultivait le coton est à présent un état du narcotique, abritant des cultures extensives de pavot et de cannabis. Le terrorisme qui devait être combattu par cette guerre contre la terreur, se renforce comme jamais et en termes politiques le pays retrouve l’état précédant l’invasion, dans les mains des Talibans, accusés des attentats du 11 septembre à New York, bien que les enquêtes ont démontré que la plupart des auteurs étaient saoudiens.

Lire l’article publié sur Pressenza

Archives