L’Abissa en Côte d’Ivoire, célébration au service de la paix et de la cohésion sociale

  1.  | 
  2. Actions
  3. |

L’Abissa en Côte d’Ivoire, célébration au service de la paix et de la cohésion sociale

  1.  | 
  2. Actions
  3. |

L’Abissa en Côte d’Ivoire, célébration au service de la paix et de la cohésion sociale

Grand Bassam, ancienne capitale du pays, s’anime chaque année pendant deux semaines. C’est l’incontournable Abissa, moment de passage à la nouvelle année pour les NZima Kotoko, peuple Akan de Côte d’Ivoire et du Ghana. Au-delà de la période de festivités, l’Abissa nourrit profondément les composantes vivantes de la communauté. Il s’agit notamment d’entretenir les liens entre chacun, de purifier et de construire une société pérenne, en éternel devenir. L’événement célèbre cette année « la paix et la cohésion sociale », l’essence même de cette institution multiséculaire. Cette célébration s’appuie sur l’institution des traditions orales autour d’un intérêt commun. Elle s’appuie aussi sur l’organisation particulière de la communauté : Tout d’abord, la société est matrilinéaire : les femmes très respectées sont considérées comme les pivots emblématiques des transmissions sociales ; elles tiendront une place privilégiée pendant l’Abissa. Ensuite, la société est constituée de sept clans solidaires qui font corps ensemble pour et avec la communauté. Enfin, le roi est garant d’une gouvernance convenable pour tous, remise en question chaque année le temps de l’Abissa.

Lire l’article publié sur le site Pressenza

Archives