09/04/2019 : Organisé par le journal Tiên Phong, en collaboration avec l’université Nguyên Tât Thành, ce débat a rassemblé de nombreux experts (avocats, cadres éducatifs, policiers, psychologues, maîtres en arts martiaux). Tous ont de très nombreuses expériences dans le traitement des violences quotidiennes. Lors de cette rencontre, la plupart des experts ont indiqué que la prévention de la violence à l’école nécessite une parfaite interaction entre les différents acteurs. À l’école, il est nécessaire d’éduquer les élèves du primaire et du secondaire au règles de savoir-vivre de base. Au lycée, les ados doivent savoir lutter contre la violence, privilégier les espaces sécurisés et même s’exercer aux arts martiaux pour pouvoir se défendre le cas échéant. L’avocate Trân Thi Ngoc Nu, spécialiste en violence domestique et protection des enfants, a souligné: “En cas d’actes de violence sur des enfants, tous ceux qui sont témoins directs ou qui sont informés doivent parler. Le silence n’est pas de mise”. Lire l’article publié sur le site Le courrier du Vietnam