Violences scolaires : «Le sentiment d’abandon est totalement justifié»

Violences scolaires : «Le sentiment d’abandon est totalement justifié»

Violences scolaires : «Le sentiment d’abandon est totalement justifié»

Eric DEBARBIEUX
22/10/2018

Pour le chercheur Eric Debarbieux, les enseignants sont trop isolés et pas assez soutenus par leur hiérarchie. Ancien instituteur et délégué ministériel chargé de la prévention de la lutte contre les violences en milieu scolaire (2012-2015), le chercheur Eric Debarbieux (1), également président de l’Observatoire européen de la violence scolaire, analyse pour Libération ce que révèle le mouvement #PasDeVague. Lire l’interview faite par Marlène THOMAS le 22/10/2018 sur le Site Libération

Archives