8ème Symposium international du Cmeh, avril 2021

  1.  | 
  2. Application de la non-violence
  3.  | 8ème Symposium international du Cmeh, avril 2021

8ème Symposium international du Cmeh, avril 2021

  1.  | 
  2. Application de la non-violence
  3.  | 8ème Symposium international du Cmeh, avril 2021

8ème Symposium international du Cmeh, avril 2021

Loredana Cici
Pandémie et humanisme universaliste. Transcendance et spiritualité
Le but de cette communication n’est pas d’analyser la pandémie, ses causes, ses responsabilités et les solutions possibles. Faisant le constat que la situation créée par la pandémie « Covid 19 » a fait grandir l’instabilité, dans le monde entier, tant dans les systèmes institutionnels que chez les individus, nous partons de la considération que c’est précisément dans les moments d’instabilité que s’ouvrent des « fissures » dans le monde de ce qui est établi, fissures à travers lesquelles peuvent se glisser des éléments de changement, qui peuvent certainement prendre des directions variées. PDF : Pandémie et Humanisme universaliste

Roberta Consilvio   
Ouverture et imagination : l’avenir de l’humain vers la liberté et l’indétermination
Mon intervention porte sur l’être humain, en mettant en évidence certaines caractéristiques qui différencient son fonctionnement psychique et sa relation avec l’environnement qui l’entoure. De cette façon, je voudrais arriver à la conclusion que l’être humain, en tant qu’individu et en tant qu’espèce, est constitué pour être capable de créer de nouvelles réalités, en changeant les conditions dans lesquelles il agit : il, ou plutôt NOUS, sommes capables de créer non seulement un nouveau monde mais aussi un nouvel être humain. PDF : L’avenir de l’humain vers la liberté et l’indétermination

Philippe Moal
Sortir de la violence, une nécessité sociale et personnelle
En guise d’introduction, je voulais dire que ce que je vais présenter est une synthèse de certains thèmes que j’ai développés ces derniers temps dans mes activités autour de la violence et de la non-violence. Je crois qu’aujourd’hui, la question fondamentale pour éradiquer la violence est en train de changer, il s’agit d’aider les gens à voir que la conscience est active. PDF : Sortir de la violence, une nécessité sociale et personnelle

 

Vito Correddu
L’être humain est le problème de l’être humain
Tout au long de l’histoire, l’humanisme a été considéré comme un mouvement culturel qui a placé l’être humain au centre de ses préoccupations. Si l’être humain est l’élément central de l’humanisme, on ne sait toujours pas comment et dans quelle mesure il sert de fondement aux valeurs qu’il propose. En d’autres termes, quel fondement soutien les valeurs telles que, par exemple, la liberté, l’égalité, le développement des connaissances ou le rejet de la violence qui caractérisent l’humanisme à travers l’histoire ? Sur quoi repose la dignité de l’homme de la Renaissance ? PDF : L’être humain est le problème de l’être humain

Participez
à l'Observatoire de la non-violence

Organisation, Site web, Diffusion, Économie

Archives