Amnistier l’Aparteid

  1.  | 
  2. Livres
  3.  | Amnistier l’Aparteid

Amnistier l’Aparteid

  1.  | 
  2. Livres
  3.  | Amnistier l’Aparteid

Amnistier l’Aparteid

Desmond Tutu.

Après les atrocités de l’apartheid, aboli en 1993, pas de terreur ni d’épuration, pas non plus de tribunaux, spéciaux ou ordinaires, pour se saisir de ces crimes contre l’humanité, mais un processus de réconciliation nationale, d’où sort l’arc-en-ciel de la “rainbow nation”. La Commission Vérité et Réconciliation en fut l’instrument. Son Rapport, remis par Desmond Tutu à Nelson Mandela le 29 octobre 1998, n’est pas seulement un écrit d’un genre juridique nouveau et un document fondateur dans l’histoire de la nation sud-africaine, c’est un texte qui acquiert une place au côté des grandes oeuvres de philosophie politique, à l’instar de la Constitution d’Athènes d’Aristote et du Contrat social de Rousseau.

Le Seuil, 2004

Desmond Tutu, archevêque anglican sud-africain, prix Nobel de la paix en 1984, auteur d’une théologie ubuntu de la réconciliation, il fut ensuite le président de la Commission de la vérité et de la réconciliation, chargée de faire la lumière sur les crimes et les exactions politiques commis, durant la période de politique d’apartheid, au nom des gouvernements sud-africains, mais également les crimes et exactions commis au nom des mouvements de libération nationale.

Participez
à l'Observatoire de la non-violence

Organisation, Site web, Diffusion, Économie

Archives