Du mensonge à la violence

  1.  | 
  2. Livres
  3. |

Du mensonge à la violence

  1.  | 
  2. Livres
  3. |

Du mensonge à la violence

Hannah Arendt.

Hannah Arendt propose une réflexion générale sur le politique, à travers ses concepts fondamentaux. Elle étudie le rôle du mensonge et des techniques d’intoxication, et la manière de les combattre. Elle développe sa réflexion sur la notion de violence, sur les relations entre une structure étatique et les formes de contestation qui peuvent s’y opposer : la désobéissance civile, dont elle montre le développement aux Etats-Unis, et son importance à côté des voies classiques de recours et de contestation ; la violence des révoltes, dans les pays gouvernés par un régime totalitaire où se développe la bureaucratie. Quatre textes majeurs, proposant des analyses qui s’appuient aussi bien sur la tradition philosophique que sur l’actualité de notre temps – y voisinent Platon et un rapport du Pentagone -, enracinent ainsi une réflexion brillante dans le terrain des préoccupations contemporaines.

Pocket, 1994

Hannah Arendt (1907-1975), politologue, philosophe et journaliste allemande naturalisée américaine, connue pour ses travaux sur l’activité politique, le totalitarisme, la modernité et la philosophie de l’histoire. Ses ouvrages les plus célèbres sont Les Origines du totalitarisme (1951), Condition de l’homme moderne (1958) et La Crise de la culture (1961). Son livre Eichmann à Jérusalem, publié en 1963 à la suite du procès d’Adolf Eichmann en 1961, a fait l’objet d’une controverse internationale.

Archives