Éloge de la violence

Éloge de la violence

Éloge de la violence

Bernard DAGENAIS.

Cet Éloge de la violence du spécialiste des stratégies de communications institutionnelles au Québec Bernard DAGENAIS aborde la question de la violence sous l’angle de sa représentation dans les mentalités face aux réalités concrètes. Alors que l’actualité est remplie de violences de toute sorte, “les moeurs politiques occidentales et la tradition judéo-chrétienne évacuent pourtant, du discours public, toute référence positive à la violence, sauf si elle est issue de l’autorité légale.”

L’auteur veut pointer ce paradoxe que les rapports de force sont basés sur l’usage de la violence et qu’en même temps celle-ci est dévalorisée. “L’étalement de cette violence et le recours à la force pour résoudre des problèmes sont considérés (pourtant) comme la norme au cinéma et dans les jeux vidéos. Des sports qui se qualifiaient parmi les exercices de finesse comme le judo ou le hockey comptent désormais sur la force et la robustesse. Quand au divertissement, il a mis l’accent sur la violence : séries policières, vidéo-clips, dessins animés en sont remplis. La littérature sur la parole publique néglige, occulte et évacue cette forme d’expression. De ce fait, on raye de l’espèce humaine un trait fondamental de sa nature : la force. Elle est pourtant dans l’animal social qu’est l’être humain, elle est présente dans l’être humain comme partenaire social. Que la violence soit contrôlée, décriée, interdite ou condamnée, ses nombreuses manifestations témoignent de son omniprésence et de la volonté de la société de la conjurer, de la rejeter ou de l’amplifier. Car en même temps, elle est valorisée, justifiée, encouragée et récompensée.”

Lire l’article publié sur le site Le Conflit

Comment participer à l'Observatoire de la non-violence ?

Archives