Dans son dixième livre écrit en français, Ziad Medoukh présente et analyse l’initiative originale de la «grande marche du retour», qui exprime les revendications légitimes des deux millions d’habitants de la bande de Gaza  : la fin du blocus israélien qui dure depuis plus de treize ans, la réalisation du droit au retour des réfugiés conformément au droit international. Il montre l’étonnante vitalité de cette population enfermée, qui a fait le choix de la résistance non-violente malgré l’incrédulité voire l’hostilité des instances de pouvoir traditionnelles. À travers les paroles d’espoir et de résistance de son auteur, illustrées par les initiatives non-violentes des secteurs les plus actifs de la société (jeunes, femmes, paysans, étudiants, etc.), Être non-violent à Gaza bouscule nos préjugés sur ce petit territoire abandonné et invite à croire dans la capacité des artisans de justice et de paix à transformer le monde.

Éditions Culture et Paix, 2019
bon de commande
Ziad Medoukh Professeur de français, chercheur reconnu, poète et écrivain, responsable du département de français de l’université Al-Aqsa de Gaza. Il est l’auteur de nombreux livres, recueils de poésies, publications et recherches sur la Palestine et la bande de Gaza en particulier. Convaincu de l’efficacité de l’éducation comme forme de résistance en Palestine, il veut sensibiliser le monde francophone aux actions non-violentes pour dénoncer l’injustice à Gaza et partout dans le monde. Il a été récompensé par de nombreuses institutions internationales pour ses actions en faveur de la démocratie, de la liberté, des droits humains et de la francophonie.