Écrivain engagé, pacifiste, poète et humaniste, figure majeure de la littérature française du XXe siècle, Romain Rolland (1866-1944) a laissé une oeuvre exigeante et ambitieuse, distinguée par le prix Nobel en 1915, et dont la pièce maîtresse demeure Jean-Christophe, roman auquel il consacra dix ans de sa vie. Passionné de musique, il y retrace le destin et la formation d’un compositeur de génie, héros romantique et « âme libre» à l’image du Werther de Goethe. De l’enfance à la maturité, Jean-Christophe Krafft découvre la douleur, l’injustice, affronte les épreuves de la vie pour enfin s’accomplir, trouver l’équilibre et la paix. Roman d’apprentissage, tableau du monde intellectuel européen de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, cette vaste fresque qui mêle pensée et poésie, réalisme et symbolisme, est autant une réflexion sur la création artistique que l’exploration sensible et profonde de l’âme humaine. Un chef-d’oeuvre et un classique.

Albin Michel, 2007
Romain Rolland (1866-1944), écrivain français, lauréat du prix Nobel de littérature de 1915, ami de Stephan Zweig, animé par un idéal humaniste et la quête d’un monde non violent, admirateur de Léon Tolstoï et passionné par les philosophies de l’Inde, fasciné par Abd-al-Bahā.