Nathalie VANCRAYENEST 
12/02/2019

La colère fait partie des émotions, et à ce titre-là, elle s’exprime en toute légitimité. Elle participe à la construction de notre identité, car en nous opposant, en manifestant nos frustrations, nos manques, nos besoins non satisfaits, nos désirs contrariés, elle affirme notre différence et notre volonté. Si la colère est légitime, son expression « socialement acceptable » nécessite quand même un apprentissage. Lire l’article publié sur le site La Libre.be