La guerre n’est pas inhérente à l’humanité

La guerre n’est pas inhérente à l’humanité

La guerre n’est pas inhérente à l’humanité

April M. Short.

Un futur pacifique est possible, affirme un anthropologue historien. Les recherches de Brian Ferguson sur les origines de la guerre, qui remontent au début de l’histoire humaine et à nos plus proches parents primates, suggèrent que la guerre ne fait pas partie de notre évolution. La guerre avec toute sa brutalité est un sujet marquant qui retient notre attention. Les témoignages de guerres et de conquêtes ont tendance à rester dans les mémoires et à occuper le devant de la scène dans les archives historiques. Cependant, un récit centré sur la guerre brosse un tableau incomplet de l’histoire humaine – et de la nature humaine. Alors que dans la communauté anthropologique, existe une opinion répandue selon laquelle la guerre est une tendance évolutionniste et innée chez l’être humain, il y a aussi un mouvement de rejet de cette théorie. Il y a un débat en faveur d’une histoire humaine antérieure à la guerre et qui en outre montre que la guerre n’est pas innée dans la nature humaine, mais qu’elle est plutôt un développement social et culturel qui prend naissance en certains points du globe. Lire l’article publié sur le site Pressenza

Archives