« Quelques pistes pour la non-violence » : 6-Déconnexion, fuite et hyper-connexion (a- Déconnexion)

« Quelques pistes pour la non-violence » : 6-Déconnexion, fuite et hyper-connexion (a- Déconnexion)

« Quelques pistes pour la non-violence » : 6-Déconnexion, fuite et hyper-connexion (a- Déconnexion)

Nous vous transmettons l’étude « Quelques pistes pour la non-violence » réalisée par Philippe Moal, sous forme de 12 chapitres.
Le sommaire général est le suivant :
1- Où va-t-on ?
2- La difficile transition de la violence à la non-violence.
3- Ces préjugés qui perpétuent la violence.
4- Y a-t-il plus ou moins de violence qu’hier ?
5- Les spirales de violence.
6- Déconnexion, fuite et hyper-connexion (a- Déconnexion).
7- Déconnexion, fuite et hyper-connexion (b- La fuite).
8- Déconnexion, fuite et hyper-connexion (c- hyper-connexion).
9- Les différentes formes de rejet de la violence.
10- Le rôle décisif de la conscience.
11- Transformation ou immobilisation.
12- Intégrer et dépasser la dualité et Conclusion.

Voici le sixième chapitre : Déconnexion, fuite et hyper-connexion / a- Déconnexion, publié sur Pressenza

e constate que je me déconnecte le plus souvent de façon sélective, d’une personne, d’un thème précis, d’une situation : « Je ne veux plus entendre parler d’untel, c’est un sujet que je ne veux plus aborder ». Cependant je peux me trouver dans un état de déconnexion globale lorsque c’est toute ma conscience qui est déconnectée. Dans cet état, bien que toujours présentes, mes sensations liées à la perception s’inhibent et mes représentations internes s’immobilisent, comme si les images qui conduisent à l’action n’effectuaient plus leur travail. Je constate aussi que mes images manquent de tonus et de clarté et que leur charge émotive est, dans le meilleur des cas neutre, sinon négative…

Archives