Transformation de conflit : Retrouver une capacité d’action face à la violence

Transformation de conflit : Retrouver une capacité d’action face à la violence

Transformation de conflit : Retrouver une capacité d’action face à la violence

Karine Gatelier, Claske Dijkema et Herrick MouafoEn collaboration avec Nathalie Cooren et Cyril Musila.
2017

INTRODUCTION
Comment étudier la violence dans les quartiers, comprendre lesconflits dans l’espace public, la violence policière ? Comment mesu-rer les enjeux des politiques migratoires à l’échelle française oueuropéenne, le traitement du droit d’asile, la perception des étran-gers et le racisme ? Comment comprendre la vie et la réconcilia-tion après la violence extrême, autant en France que dans les luttesarmées de factions rebelles en Afrique centrale ?Ce livre se veut être une proposition, presque une méthode, pourlire les conflits contemporains, inspirée par une approche dévelop-pée dans les universités anglo-saxonnes à partir des années 1960 etpeu documentée en français, appelée
conflict transformation
. Pourtraduire ce concept en français, il est nécessaire de recourir à deuxexpressions :
transformation de conflit et transformation par le conflit
.La traduction littérale « transformation de conflit » s’impose dansun premier temps pour exprimer le besoin de dépasser le conflit,en conduisant un processus de transformations sociales capablesd’influer sur ses structures sous-jacentes. Or le conflit représenteaussi ce moment et cet espace propices à impulser ce type de chan-gements dans la société, c’est pourquoi nous avons besoin d’uneseconde expression : « transformation par le conflit ». Par souci decommodité, nous nous référerons à cette approche en la désignantpar l’expression « transformation de conflit », sans perdre de vuequ’il s’agit également de transformation par le conflit.

Pdf disponible sur le site academia

 

Archives