Violence – Philosophie

Violence – Philosophie

Violence – Philosophie

Violence, soit Gewaltsamkeit ou Gewalttat en allemand, violence en anglais et violenza en italien et violent en radical international, est, selon le Vocabulaire Technique et Critique de la Philosophie, le caractère d’un phénomène ou d’un acte qui est violent. Ce dictionnaire renvoie à Violent comme adjectif (allemand violentem, anglais violent et italien violento) et dégage 4 ans à Violence :
– phénomène qui s’impose à un être contrairement à sa nature ;
– phénomène qui s’exerce avec une force impétueuse contre tout ce qui lui fait obstacle ;
– sentiment ou acte, auxquels se joint presque toujours l’idée qu’il s’agit d’impulsions échappant à la volonté (passion violente, violent désir) ;
– personne (ou caractère) qui se comporte d’une manière violente contre ce qui lui résiste.
Selon ce même dictionnaire, le mot violence a pris un sens « plus défini depuis NIETZSCHE, SOREL et le syndicalisme révolutionnaire, qui ont introduit des vues systématiques contre les directions ou les freins intellectuels, et préconisé « l’action directe ».

Lire l’article publié sur le site Le Conflit

Archives