Anne FAUJOUR
07/03/2019

Ce mercredi, le Sénat examinait une proposition de loi pour “lutter contre les violences éducatives ordinaires”, dont les fessées, baffes ou gifles. Depuis plusieurs années, le sujet divise au sein des familles, entre ceux qui ne voient pas le problème d’une petite claque de temps en temps, et ceux qui refusent fermement de s’adonner à ces comportements, leur préférant des méthodes alternatives. Nous avons justement rencontré à ce sujet Anne Faujour, consultante en parentalité et membre du réseau national “Parentalité créative”.  Lire l’interview publiée sur le site Clicanool