ACNV
10/09/2020

L’Action Civique Non-Violente est historiquement un regroupement créé en 1958 en France, pour s’opposer activement aux pratiques de la guerre d’Algérie, telles que les camps d’internement et la torture, et pour soutenir et organiser les réfractaires à l’armée. Dissout en septembre 1965, il se situe dans l’ensemble des forces en métropole notamment opposées à la guerre d’Algérie, pour des raisons multiples et variées. Que ce soit le réseau des porteurs de valises en soutien au FLN (Front de Libération Nationale), la campagne de presse menée notamment par le journal L’express ou l’activité d’une partie des parlementaires français opposée à la poursuite de l’aventure coloniale française, toutes les composantes de cette opposition dans la société civile et politique ont pesé pour l’abandon de “l’Algérie française”. Mais les effets de cette opposition ne se limite pas à la guerre d’Algérie, par exemple, l’ACNV est le point de départ de nombreuses activités et actions non-violentes touchant des thèmes plus généraux. Lire l’article publié sur le site Le conflit