De la force des faibles

De la force des faibles

De la force des faibles

Jacques SEMELIN – 1998 – Analyse des travaux sur la résistance civile et l’action non violente –

Comment et dans quelles circonstances des individus, des groupes, voire des sociétés, peuvent-ils résister, sans armes, à la tyrannie ? Une résistance non armée contre la force brute paraît inconcevable. Comment croire que la réunion pacifique d’individus ordinaires, de « particuliers », comme les nomme le poète Simonide au cours de son dialogue avec le tyran Hiéron, puisse en quelque manière faire vaciller le despote ? Des événements historiques récents ou plus anciens incitent pourtant à creuser la question : la chute du mur de Berlin, bien sûr, mais aussi diverses formes de luttes non armées au sein de l’Europe nazie, ou bien encore plusieurs cas d’insurrection civile contre des régimes autoritaires en Amérique du Sud, en Afrique ou en Asie. Lire L’article publié sur le site persée

Archives