Le sacrifice est-il un meurtre? A quoi sert la douleur infligée? Quelles sont les limites du pacifisme et de la non-violence? Telles sont quelques-unes des questions que pose ce livre à travers des réflexions sur la torture politique, les mises à mort publiques, mais aussi le statut de l’animal, le sacrifice de soi ou des autres, la vendetta et le bouc émissaire, la haine en bande organisée. C’est la genèse de l’intolérance violente qu’il tente de décrire, pour servir de préalable à une éthique universelle.

Editions Odile Jacob, 2005
Françoise Héritier (1933-2017) anthropologue, ethnologue et féministe française, fut directrice d’étude à l’EHESS et succéda à Claude Lévi-Strauss au Collège de France.