Faire se retourner Martin Luther King dans sa tombe

Faire se retourner Martin Luther King dans sa tombe

Faire se retourner Martin Luther King dans sa tombe

Yao ASSOGBA
17/06/2020

Les funérailles de George Floyd, l’Afro-Américain de 46 ans tué par strangulation le 25 mai 2020 à Minneapolis par Derek Chauvin, un policier blanc, ont eu lieu le 9 juin 2020 à Houston, au Texas. Les cérémonies solennelles étaient remplies d’émotions, d’amour et d’appels contre le racisme, pour la justice sociale et la paix entre les Blancs et les Noirs aux États-Unis. Mais il fallait que Christian Rioux y repère une fausse note, soit les mots puissants prononcés en larmes par Brooke Williams, la nièce du défunt : « Quelqu’un a dit qu’il fallait redonner sa grandeur à l’Amérique. Mais quand l’Amérique a-t-elle été grande ? » C’est l’occasion pour le chroniqueur du Devoir de développer sa pensée sur ces phrases en classant d’emblée la jeune femme dans le « courant révolutionnaire et séparatiste symbolisé par le Black Panther et Malcom X », qui « considère le “suprémacisme blanc” (les guillemets sont de Rioux) comme l’essence même des États-Unis ». Le discours de la nièce de George Floyd serait aux antipodes du « courant réformiste et républicain symbolisé par Martin Luther King ». Lire l’article publié sur le site Le Devoir

Archives