« La non-violence, c’est un truc de blanc ? »

« La non-violence, c’est un truc de blanc ? »

« La non-violence, c’est un truc de blanc ? »

Irène Monden.

« La non-violence, c’est un truc de blanc. ». Cette phrase, je l’entends assez souvent autour de moi. En tant que militante, en tant qu’antiraciste et en tant que sympathisante de la non-violence, elle me heurte car je n’ai pas envie d’adhérer à un “truc de blanc”. Elle m’interpelle aussi parce que les visages qui me viennent en tête lorsque j’entends “non-violence”, ceux de Gandhi et de Martin Luther King, ne sont pas blancs. Elle semble alors un peu absurde et déconnectée de l’Histoire de la non-violence. Mais c’est aussi une phrase que l’on peut décider de prendre au sérieux, une occasion de revenir sur l’origine et l’actualité de la non-violence, une invitation à faire face au racisme dans les milieux militants et non-violents. C’est ce que je me propose de faire dans cet article.

Lire l’article ou l’écouter sur le site La Force de la non-violence

Archives