Désobéissance civile – De La Boétie

Désobéissance civile – De La Boétie

Désobéissance civile – De La Boétie

GIL – 03/01/2021 –  DE LA RÉSISTANCE À L’INSURRECTION DANS LES ŒUVRES POLITIQUES ET PHILOSOPHES –

Comme le rappellent David HIEZ, professeur de droit civil à l’Université du Luxembourg et Bruno VALLALBA, maitre de conférences en sciences politiques à l’Institut d’Études Politiques de Lille, on attribue traditionnellement à Étienne de La BOÉTIE d’avoir posé les bases d’une réflexion sur les conditions d’existence de la double contrainte de l’obéissance et du commandement. Notamment dans son célèbre Discours de la servitude volontaire, son analyse repose sur une caractéristique fondamentale de l’acte d’obéissance : la capacité du sujet à participer à son propre asservissement. Même si d’autres avant lui avaient écrit sur la complexité des relations entre acteurs participant à cette réflexion; le contexte socio-politique et juridique de ces analyses sont marquée par la primauté des relations de commandement, où la figure de l’autorité s’impose comme une évidence face au Sujet ; dans ces conditions, n’ayant que peu de choses à voir avec une quelconque distribution égalitaire dans l’accès et l’exercice du pouvoir, la relation d’obéissance trouve sa légitimité dans la nécessité d’organiser une vie collective plus ou moins pacifiée. Lire l’article publié sur le site Le conflit

Archives