Humanisme et nouveau monde

Humanisme et nouveau monde

Humanisme et nouveau monde

Silo, Université des Beaux-Arts, Mexico D.F., Mexique.

Le thème d’aujourd’hui, Humanisme et nouveau monde, mérite une brève introduction. Quand on parle d’humanisme, on se réfère généralement au courant qui s’est développé parallèlement à l’explosion de la Renaissance et qui, dans le domaine des lettres, commence avec Pétrarque. Cependant, dans d’autres civilisations, même les plus proches de l’Occident, on peut trouver une série de thèmes traités sous un angle semblable à celui des humanistes de la Renaissance. Dans la culture romaine, cette tendance fut représentée par Cicéron. À cette époque, les humanistes considéraient déjà l’être humain non pas simplement comme le sujet et le générateur du fait historique, mais comme le centre de toute activité fondamentale. L’être humain devint aussi l’échelon le plus élevé d’une axiologie qui pourrait être résumée ainsi : « Rien au-dessus de l’homme et aucun homme au-dessus d’un autre. »

PDF : Conférence Humanisme et nouveau monde

Archives