Ngor DIENG
31/01/2020

Ce n’est pas tous les jours qu’on voit naître un grand maître. Plusieurs siècles peuvent s’écouler sans assister à l’avènement d’un seul. Gandhi fut l’un de ces maîtres. La vie de cette «Grande Ame» prend ses racines dans la tradition religieuse de l’Inde, en faisant porter l’accent sur une recherche passionnée de la vérité, un profond respect de la vie, un idéal de détachement, et en se montrant disposé à tout sacrifier à la connaissance de Dieu. Une vie sans racines, dépourvue de tout appui solide en profondeur, ne peut qu’être superficielle. Certains soutiennent qu’il suffit de savoir où est le bien pour agir en conséquence. Il n’en va pas ainsi. Même si nous savons où est le bien, il ne s’ensuit pas que nous opterons pour lui et agirons en ce sens. En proie à des impulsions redoutables, nous faisons le mal et nous trahissons la lumière que nous avons en nous. C’est grâce à une suite de tentatives et d’erreurs, à une connaissance de soi approfondie, et à une austère discipline que l’être humain avance pas à pas, péniblement le long du chemin qui conduit au but. Lire l’article publié sur le site Le Quotidien